RDC : Les Etats-Unis opposés à un système de vote électronique

Les Etats-Unis se sont opposés lundi au recours à un système de vote électronique pour la triple élection à venir le 23 décembre en RDC. Risques de fraudes.

« Nous sommes très préoccupés de voir l’insistance (de la Commission électorale nationale indépendante Céni) à vouloir utiliser un système électronique de vote », a déclaré lundi l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley lors d’une réunion informelle à l’ONU sur le processus électoral en RDC. Un tel recours représente « un risque colossal » et les Etats-Unis souhaitent le recours à « des bulletins papier pour qu’il n’y ait pas de doutes sur le résultat. Les Etats-Unis ne soutiennent pas » ce recours à un système électronique, a insisté la diplomate.

Lors de la réunion, le président de la Commission électorale indépendante (Céni), Corneille Nangaa, venu à New York pour cette réunion, a rappelé que plus de 46 millions d’électeurs avaient été recensés pour la triple élection, déjà reportée plusieurs fois. « Avec plus de 45 millions d’électeurs, les trois scrutins combinés le même jour imposent l’implantation de 23.000 centres de vote éclatés en environ 90.000 bureaux de vote et de dépouillement. L’option prise de recourir à la machine à voter permet de réduire le poids de l’ensemble des matériels à déployer de 16.000 tonnes à moins de 8.000 tonnes », a poursuivi M. Nangaa. Et grâce au recours à la machine à voter, les coûts des scrutins ont pu être réduits de 554 millions de dollars à environ 432 millions, a-t-il encore fait valoir.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 937 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire