L’ONU presse la RD Congo à respecter le calendrier électoral

L’ONU a, au cours d’une consultation des membres de son Conseil de Sécurité, recommandé à la RD Congo la tenue des élections selon le calendrier retenu.



Au cours d’une réunion consultative à huis clos, les 15 membres du Conseil de sécurité ont condamné le recours à la violence lors des manifestations le 25 février dans différentes localités de RD Congo. Le Conseil “déplore profondément la perte de vies humaines et demande aux autorités de respecter les droits de l’homme et les libertés fondamentales, notamment le droit de se réunir pacifiquement, et d’exercer le maximum de retenue dans leur réponse aux manifestations.

Ces manifestations de février visaient à demander au président Joseph Kabila, dont le mandat s’est achevé en décembre 2016, de déclarer qu’il ne se représenterait pas à la présidentielle. Sa position à ce sujet reste floue.

Lors d’une séance publique avant les consultations, la nouvelle émissaire de l’ONU et patronne des Casques bleus en RD Congo, l’Algérienne Leila Zerrougui, avait aussi demandé la libération des prisonniers politiques. Elle a fait part de son inquiétude devant le risque de dégradation de la situation sécuritaire dans le pays au fur et mesure de la préparation des élections.

En RDC, le nombre de personnes déplacées a atteint 4,5 millions d’individus, soit le plus important en Afrique. Des centaines de milliers de personnes ont trouvé refuge dans des pays voisins.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 951 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire