Les gardiens des archives s’adaptent au numérique

La Direction de la Bibliothèque et des Archives Nationales (DBAN) est en atelier avec les bibliothécaires, archivistes et documentalistes chargés de la gestion électronique des documents afin de renforcer leurs connaissances et mettre à leur disposition des outils en vue d’une meilleure gestion des problématiques liées au traitement, à la conservation, à la numérisation et à l’archivage des documents.

C’est une opportunité de partager les bonnes pratiques en matière de gestion documentaire. Cette méconnaissance entraine parfois la perte de données, un fait préjudiciable à l’efficacité interne et externe des services administratifs.

Une étude-diagnostique conduite en 2009 par des experts sur la gestion documentaire au Togo a décrit un tableau peu luisant en matière de gestion, de conservation et d’archivage des documents administratifs. L’essentiel des travaux se déroule au campus numérique de Lomé. A travers la formation l’enjeu c’est de mutualiser les actions afin d’optimiser les expériences qui feront de la gestion documentaire une source créatrice de valeur.

Pour le directeur de la Bibliothèque et des Archives Nationales du Togo, Sabi Tchagaffo, le bibliothécaire ou l’archiviste-documentaliste a besoin d’actualiser périodiquement ses connaissances afin de mieux exécuter sa tache face à l’évolution rapide des Technologies de l’Information et de la Communication.
Le Temps avec Atop

Avatar
A propos Emilie ORONG 785 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire