Politique : Un mandat d’arrêt international contre Agbeyome Kodjo

Une info Focus Infos. Le doyen des juges d’instruction a émis un mandat d’arrêt international contre Agbeyome Kodjo, candidat revendiquant la victoire à la présidentielle 2020. L’ancien Premier ministre est introuvable depuis le 10 juillet dernier.

L’émission de ce mandat intervient après le refus de M. Kodjo de comparaître devant le magistrat le 10 juillet dernier. Le candidat du MPDD a justifié son refus de comparaître par l’éventualité d’un attentat contre sa personne.

Il ressortait donc « des investigations sérieuses et croisées » que « des desseins hautement malveillants seraient planifiés contre ma personne dans le cadre de cette convocation, dont l’ultime but est de m’éliminer par tous les moyens », avait déclaré l’ancien Premier ministre d’Eyadema dans un discours audio pré-enregistré la veille de sa disparition.  

Ainsi, l’étau judiciaire et politique se resserre autour du député du Yoto depuis qui s’estime vainqueur de la présidentielle. Des fraudes massives et des contestations post-électorales des résultats par les candidats ont émaillé la tenue du scrutin.

Le 24 avril dernier, la justice l’inculpe de plusieurs chefs d’accusation, notamment d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, d’usage des insignes de l’Etat, de nominations illégales, de troubles aggravés à l’ordre public ainsi que de dénonciations calomnieuses. Le doyen des juges l’a placé donc sous contrôle judiciaire. En outre, M. Kodjo devait s’abstenir de toutes déclarations, ou attitudes tendant à remettre en cause et à saper l’ordre constitutionnel et institutionnel.

 Des interdictions dont a fait fi le candidat dans une interview accordée au journal en ligne Afrika Stratégies. L’ancien candidat trouve injuste en tant qu’homme politique de ne pas pouvoir s’exprimer librement.

Une mort politique imposée à laquelle il se refuse en prenant le maquis.

Le Togo vit sous le joug d’une dictature militaro-civile au pouvoir de 1967. Un processus démocratique entamé depuis le 05 octobre 1990 n’a pas pu apporter l’alternance. Faure Gnassingbe a pris depuis 2005 la succession de son père qui a régné de 1967 à 2005.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 997 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire