Aimé Gogué se retire de la C14 sur fond de divergences sur la question de la candidature unique

Aimé Tchaboré Gogué, le probable candidat de l'ADDI à la présidentielle 2020

La présidentielle 2020 attise des convoitises et des dissensions au sein des oppositions togolaises. Le 26 septembre dernier, l’ADDI annonce la suspension de ses activités au sein de la Coalition 14 (C14) pour divergences de stratégie électorale.

L’ADDI n’est pas allé par quatre chemins pour décrire l’atmosphère au sein de la C14. Les  « questions de candidature ont pris  le pas sur la question essentielle de l’unité d’action autour de la quête  des conditions d’élection transparente et juste », indique d’emblée le communiqué de l’ADDI.

« De plus, à la suite des élections communales de graves dissensions sont apparues mettant à mal la bonne collaboration au sein de l’opposition », fait remarquer le communiqué.

Fort de tous ces problèmes, le parti du Professeur Aimé Gogué décide de suspendre sa participation à la C14. Le parti se réserve le droit de réintégrer le groupe s’il se retrouve autour d’une stratégie allant dans le sens d’une lutte pour exiger « la transparence du cadre électoral ».

“En cas de candidature unique, je sors !”

La saillie d’ADDI intervient pendant que la multiplicité des candidatures bat son plein au sein de la société civile et que des partis politiques devraient sans tarder annoncer les leurs.  On enregistre pour l’instant plusieurs candidatures indépendantes dont celles de l’économiste Ekué Gamessou Kpodar et de Aubin THON. 

Dans une interview  parue cette semaine sur le site de www.republicoftogo.com, le président de l’ANC Jean-Pierre Fabre ne fait aucun mystère sur sa participation à la présidentielle. Il va sans dire que la même question agite la C14, qui voudrait annoncer aussi une candidature, mais unique cette fois.

En réalité, ce qui divise la C14 résiduelle, c’est la question de la candidature unique du groupe voire celle de l’opposition toute entière, cheval de bataille de Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson et l’archevêque émérite Mgr Philippe Fanoko Kpodzro.  Manifestement cette situation n’arrange pas le Professeur Aimé Gogué, déjà candidat en 2015, qui a bien l’intention inavouée d’une nouvelle candidature. Un souhait contrarié par la stratégie d’une candidature unique de l’opposition. D’où « la suspension » de la participation de l’ADDI  aux activités de la C14 voire tout simplement  son retrait.

Sans qu’il le dise ouvertement, le Professeur Aimé Gogué est candidat à la présidentielle 2020 pour le compte de son parti.  

La question de la transparence du cadre électoral est considérée comme importante par la plupart des acteurs de l’opposition, mais seul le Parti des Togolais en parle comme d’une condition sine qua non avant la tenue de tout scrutin. Avec la modification de la constitution, le mode de scrutin présidentiel se décline en deux tours si aucun candidat n’atteint la majorité absolue au premier tour. Cette nouvelle disposition ouvre la voie à la multiplicité des candidatures et suscite bien des envies dont celle de M. Aimé Tchaboré Gogué.

Avatar
A propos Tony Feda 68 Articles
Journaliste indépendant. Ancien Fellow de l'Akademie Schloss Solitude (Stuttgart, Allemagne), Tony FEDA s’intéresse à la sociologie, la culture- ses domaines de prédilection sont la littérature et les arts de la scène du Togo. A travaillé pour plusieurs journaux dont Le Temps, Notre Librairie. www.culturessud.com. Depuis août 2018, s'inspirant de Robert Park et de Bourdieu, il entame sur son blog www.afrocites.wordpress.com des projets sur des thèmes concernant la ville.

Laisser un commentaire