Des tilapias et poissons douteux du Bénin saisis et incinérés

Une cargaison de tilapias et de silures douteux en provenance du Bénin a été saisie et brûlée à la frontière. L’importateur n’avait pas certifié le produit

La direction préfectorale de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique des Lacs a détruit par incinération une cargaison de 30 kg de tilapia et de silure blancs, le 28 mai dernier à Aného, ville frontière avec le Bénin.

L’autorité de la ville mettait en application le communiqué conjoint des ministères en charge de la Santé et de l’Environnement interdisant l’importation de poissons du Bénin voisin sans certificat d’importation.

La cargaison a été arraisonnée lundi matin par les services de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique ainsi que celui de l’Environnement à la frontière de Sanvee-Condji dès son entrée sur le territoire togolais. Les responsables préfectoraux ont brûlé le produit saisi en présence de la Gendarmerie et de l’importatrice desdits poissons.

Malgré l’interdiction du gouvernement plusieurs personnes tentent d’importer au Togo, des poissons, frais ou fumés. Le gouvernement béninois avait annoncé quelques jours plus tôt la découverte dans la biosphère du Lac Ahémé au Bénin des poissons morts en masse. Les poissons auraient été empoisonnés. Le conseil des ministres du Togo avait frappé toute importation de produits halieutiques en provenance de pays voisins (Bénin) de délivrance d’un certificat d’importation.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 996 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire