Découverte d’explosifs et début d’enquête au Ghana

Des individus ont été appréhendés lundi à Accra en possession d’explosifs. La police du Ghana a lancé une enquête autour de la nature de ces explosifs.

La police du Ghana a annoncé mardi qu’elle enquêtait pour savoir si trois suspects arrêtés la veille étaient liés à des groupes extrémistes, à la suite de la découverte d’explosifs dans la capitale, Accra.

Les policiers avaient annoncé tard lundi ces arrestations après la découverte des explosifs dans le quartier d’Odorkor à Accra.

Mardi, la police a précisé que les trois hommes – Ismaila Ali Musah, Abdul Karim Yakubu et Osman Hassan – avaient été inculpés de possession d’explosifs et devaient comparaître au tribunal le 30 janvier.

Aucune autre précision n’a été donnée par les policiers. La nationalité des suspects n’a pas encore été établie, selon le plus haut gradé de la police, l’inspecteur général David Asante-Apeatu.

On croit savoir qu’il s’agit de grenades et des spécialistes tentent de déterminer si elles sont en état de fonctionner, a ajouté l’inspecteur général

« Notre enquête a pour but de répondre à la question de savoir si ces personnes sont des terroristes, s’ils ont des liens avec un quelconque troupe terroriste, comment ils ont obtenu ces objets, leurs sources, leurs alliés potentiels et beaucoup d’autres choses », a-t-il dit.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 919 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire