Téléphonie mobile: Orange arrache Airtel Burkina

Le réseau de la téléphonie mobile du Burkina Faso subit des mutations. Le géant des télécoms français a repris à 100% Airtel Burkina sous Orange Burkina.

Depuis le 16 mars 2017, l’opérateur de téléphonie mobile Orange Burkina Faso a officiellement remplacé Airtel Burkina Faso sur le marché télécoms national. Cette substitution de marque n’est que la suite logique du processus d’acquisition de 100% d’Airtel Burkina Faso, par le groupe Orange, l’année dernière.

La nouvelle filiale du groupe télécoms français, qui a des ambitions de leadership sur le marché télécoms national, a annoncé un investissement de 21 milliards Fcfa, cette année. L’argent sera consacré à la modernisation de son réseau et à l’innovation.

Le segment voix étant encore un marché assez porteur en Afrique, Orange Burkina Faso prévoit d’étendre l’accès à son réseau sur tout le territoire national et d’entamer un recul progressif des prix.

Pour ce qui est de la data, marché en pleine croissance sur le continent, Orange Burkina Faso prévoit de répondre à la demande de plus en plus exigeante de ses 6,3 millions de nouveaux consommateurs. La société télécoms prévoit en effet, d’investir entre 5 à 6 milliards Fcfa, pour financer la réalisation de la fibre optique entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. Une opération qui améliorera la connectivité en vue d’un passage à la 4G.

Bruno Mettling, le directeur général-adjoint du groupe Orange, par ailleurs président-directeur général d’Orange Afrique et Moyen Orient, a expliqué à l’endroit des consommateurs, qu’« avant la fin de l’année, nous aurons renouvelé l’ensemble de l’équipement afin que vous ayez la meilleure des expériences possibles en terme de réseau mobile ».

Orange est présent dans 21 pays en Afrique et au Moyen-Orient et compte plus de 120 millions de clients.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 911 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire