Publication d’une enquête pour les prévisions macroéconomiques

Le Togo pense à hisser son économie sur un sentier de croissance. Les résultats de l’enquête 2016 de prévisions macroéconomiques ont été publiés.

Le 16 mars le ministère de l’Economie et des Finances (MEF) a rendu public les résultats de l’édition 2016 de l’enquête de prévision macroéconomique, une activité reposant sur l’enquête annuelle de prévision macroéconomique en vue de disposer des estimations et prévisions de meilleure qualité qui tiennent compte de la vision des grandes entreprises de l’économie togolaise.

Cette quatrième enquête auprès des entreprises a été réalisée avec l’appui du PNUD en vue d’actualiser les données de 2015, de collecter les données de l’année 2016 et faire des prévisions pour l’année 2017.

Les données qualitatives collectées à des fins d’analyse et de prévision conjoncturelle concernent les quatre trimestres de l’année 2016 tandis que les données quantitatives recueillies à des fins d’analyse structurelle couvrent l’année 2015 et le 1er semestre 2016 ainsi que les prévisions pour le 2eme semestre de l’année 2016 et pour l’année 2017.

Les principales variables qui ont fait l’objet de cette étude se trouvent dans la situation financière, le niveau d’activités, la tendance du niveau de production et d’investissement, les contraintes de production, l’évolution du niveau de stocks, l’exportation, l’importation, le chiffre d’affaires et l’évolution de l’effectif des salariés aussi bien temporaires que permanents.

Les résultats montrent une amélioration globale du niveau d’activités avec un taux de croissance annuel de la production prévu à 7,5% en 2016. Les prévisions pour 2017 donnent un taux de croissance du niveau de production de 5,8%. La valeur ajoutée nominale des entreprises en 2016 s’élève à 1184,3 milliards de FCFA, soit un taux de croissance de 7,1%, dont 385,6 milliards de FCFA pour les entreprises du secteur secondaire et 798,7 milliards de FCFA pour le secteur tertiaire.

Les chefs d’entreprise projettent une valeur ajoutée de 1245.9 milliards de FCFA pour 2017, soit une augmentation attendue de 5,2% par rapport à la situation de 2016. La part du secteur tertiaire dans la valeur ajoutée en 2016 est de 67,4% contre 32,6% pour le secteur secondaire. Les prévisions pour 2017 montrent une amélioration pour le secteur secondaire qui passe à 32,9% contre 67,1% pour le tertiaire. Le niveau d’investissement privé estimé à 297,0 milliards de FCFA pour l’année 2014 a connu une hausse en 2015 pour s’établir à 365,2 milliards de FCFA, soit une hausse de 23%. Le niveau projeté d’investissement pour l’année 2017 est de 389,2 milliards de FCFA, soit un accroissement de 6,6%.

Le Temps avec Atop

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 915 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire