Le Zio expérimente les techniques rizicoles malgaches

Une autre façon de cultiver le riz à grande productivité et sans affecter les sols est en essai dans les cantons d’Agbélouvé et de Bolou dans la préfecture de Zio. Pendant trente deux mois la pratique sera supervisée par le consortium Elevage et Solidarité des Familles au Togo (ESFT) et Groupe Chrétien de Recherche Action pour la Promotion Humaine (GRAPHE).

La technique consiste à associer la culture du riz à l’élevage avec utilisation raisonnée d’excrétas d’animaux sans engrais chimiques. Elle permet de produire une quantité abondante de riz sur de petites superficies. La culture est importée de Madagascar sous la désignation de « Système de Riziculture Intensive (SRI). Ici à Agbélouvé et Bolou il s’agit de la création d’un circuit court de commercialisation du riz de terroir de qualité. D’ici au 31 mars 2019 les producteurs rizicoles de quinze villages retenus dans la zone seront évalués avec le programme Promotion de l’Agriculture Familiale en Afrique de l’Ouest (PAFAO). Il faudra que l’initiative puisse permettre d’améliorer les performances des modes de production rizicoles traditionnels et la qualité du riz dans la zone, promouvoir la commercialisation sur les marchés urbains ou locaux sous le label de riz « Maman Zio », structurer et renforcer les capacités des acteurs autour d’une micro filière de riz local.

Avec la technique il faudra, au bout de ces trois ans environs, obtenir une valeur ajoutée dans les ménages, que les bénéficiaires soient formés sur la technique SRI et l’élevage amélioré, l’installation de champs-écoles, appuyer à la production d’engrais vert, former une union de coopératives aux techniques de transformation et de commercialisation du riz.

L’initiative est louable car c’est l’agriculture qui est la première activité de la région mais ceux qui l’exercent n’en tirent pas suffisamment de profit faute de connaissance de techniques adaptées.

Avatar
A propos Emilie ORONG 764 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire