Le Port autonome de Lomé va-t-il damer le pion au port d’Abidjan ?

sl-8

Seul port en eau profonde de la sous-région, le Port autonome de Lomé, qui vient de s’équiper de la construction d’un troisième quai et d’un terminal de conteneurs, pourrait damer le pion au port d’Abidjan. D’après notre confrère Jeune Afrique, le groupe Bolloré enregistrerait des résultats en baisse au premier trimestre 2014. Une des raisons de cette baisse des recettes du groupe serait en réalité le boom des activités du Port autonome de Lomé.

Ainsi, selon les statistiques des douanes françaises, au premier semestre 2014, le port de Lomé à enregistré un trafic de 404 861 tonnes de marchandises entre la France et le Togo contre 208 370 tonnes durant la même période en 2013, soit une hausse de 94 %. De son côté, le port d’Abidjan enregistre une chute d’environ 5 % du trafic en provenance de la France, soit 503 827 tonnes au premier semestre 2014 contre 528 827 tonnes l’année précédente, souligne Jeune Afrique.

La douane ivoirienne est accusée de pratiquer des tarifs élevés, d’où la préférence du port de Lomé.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 885 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire