Burkina Faso : Blaise Compaoré poursuivi pour l’assassinat de Thomas Sankara

Le Burkina Faso s’apprête enfin à poursuivre les auteurs de l’assassinat du père de la révolution du 4 août 1983.

34 ans après les faits, un tribunal militaire ad hoc  a décidé de poursuivre l’ancien président du Burkina Blaise Compaoré pour attentat à la sureté de l’État, complicité d’assassinat et recel de cadavres dans le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara.
 Ainsi en a décidé le tribunal militaire chargé du jugement de cette affaire. Avec Blaise Compaoré, d’autres complices comme son ex-chef d’Etat-major, Gilbert Diendéré et Hyacinthe Kafando. Ce dernier était le chef du commando qui a assassiné l’ancien président Thomas Sankara et sa garde rapprochée le 15 octobre 1987. Quant à Gilbert Diendéré, il est déjà écroué dans le cadre du coup d’Etat manqué contre les institutions de la Transition en 2015.

Un mandat international sera lancé contre Blaise Compaoré, réfugié en Côte d’Ivoire depuis son renversement par une manifestation populaire en octobre 2014. Il n’est jamais plus sorti de ce pays, où il réside sous la protection d’Alassane Ouattara qui lui a d’ailleurs accordé la nationalité ivoirienne. Blaise Compaoré fut le parrain de la rébellion ivoirienne.  

Ancien compagnon de Thomas Sankara, Blaise Compaoré a longtemps été considéré comme le cerveau de l’assassinat du père de la révolution burkinabé.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 1013 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire