Covid-19: Emeute à la Prison civile de Lomé

Image prise Facebook

De graves soubresauts secouent la prison civile de Lomé depuis ce matin du 12 mai. Les détenus revendiquent leur libération depuis la découverte de 20 cas confirmés au covid-19 et probablement plusieurs autres contaminations.

La police anti-émeute est sur les lieux et réprime cette manifestation par des gaz lacrymogènes et des balles à caoutchouc. Selon des sources, les détenus ont fait tomber un mur et arraché certaines portes de la prison.

Ce centre de détention, un scandale du système carcéral, censé accueillir 600 prisonniers en contient près de 2000, soit un taux d’occupation de plus de 200%.

Le Haut commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme a demandé il y a deux ans, la fermeture de ce centre.

Plus de 200 sympathisants et militants du PNP ainsi que des proches d’Agbeyome Kodjo, candidat à la présidentielle 2020, croupissent dans cette prison.

Kpatcha Gnassingbé, demi-frère du chef de l’Etat condamné pour atteinte à la sûreté à une peine de 20 ans de prison ferme en 2011 a été exfiltré ce matin.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 988 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire