Braquages en cascade sur la route Lomé-Kpalimé

L’agence togolaise de presse (ATOP) a annoncé jeudi qu’un groupe de braqueurs armé de FAC (Fusils d’Assaut Coréens) et de machette ont semé la terreur et la désolation le 12 août aux environs de 17 heures sur la nationale N°5 (Lomé-Kpalimé) au niveau d’Alahari kopé près de Badja, à environ 7 km au sud de Kévé. Ils ont braqué un véhicule bâché de la société Entreprise de Construction des Travaux Publics (ECOTRAP), une société qui est entrain de réparer la chaussée de la route Lomé-Kpalimé, en tirant dans un premier temps en l’air avant de tirer sur le pare-brise de la voiture lorsque le conducteur a tenté de forcer le passage le tuant sur le coup.

Leur action a aussi fait trois blessés graves par balles évacués d’urgence sur l’hôpital Sylvanus Olympio (Tokoin) de Lomé pour suivre des opérations chirurgicales. Un autre conducteur de taxi a été légèrement blessé au bras gauche par l’arme blanche et les occupants des autres véhicules ont eu la vie sauve qu’en s’enfuyant dans la brousse.

Alertées les forces de sécurité de la Compagnie Ouest de la brigade de la gendarmerie et du commissariat de Kévé, de la brigade de la gendarmerie de Badja et des militaires se sont rendus sur les lieux pour traquer les malfrats. Mais ils se sont enfuis dans la brousse avant l’arrivée des forces de sécurité qui n’ont trouvé sur les lieux que les victimes et 14 douilles de FAC. Les responsables des forces de sécurité ont exhorté les populations riveraines à plus de vigilance et à dénoncer aux forces de sécurité, tout mouvement ou personne suspecte. Ils ont réitéré leur disponibilité quant à la traque des malfaiteurs qui empêchent la libre circulation des personnes et des biens, la tranquillité des populations et le développement des activités économiques.

ATOP/AKA/MEK/KAP

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 937 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire