Découverte d’un cluster de 21 cas confirmés dans une usine de la zone franche industrielle

Une usine dans la zone franche industrielle ferme ses portes pour 14 jours suite à la découverte de 21 cas positifs au covid-19. Actuellement, le Togo enregistre un cumul de 661 cas positifs.

La nouvelle fait flipper et rappelle un fait similaire à Tema (en plus grand, il est vrai), où l’on a découvert plus de 500 cas positifs dans une usine de la zone industrielle, au lendemain du déconfinement.

Situation semblable à Lomé, peu après l’assouplissement de l’état d’urgence sanitaire et la reprise des activités. « Dans la zone franche, il y a une société dans laquelle trois cas ont été enregistrés et d’un seul coup le nombre s’est multiplié », a souligné le Colonel Djibril Mohaman, le premier responsable de la Coordination nationale de gestion de la riposte.

la CNGR a fermé l’entreprise ferme pour 14 jours, et les investigations continuent pour retrouver les cas contacts afin d’enrayer la chaîne de la contamination. Les entreprises togolaises subissent de plein fouet la pandémie.

Cette information intervient après 48 heures d’interruption des rapports quotidiens de la Coordination nationale de gestion à la riposte au Covid-19 (CNGR).

Grosso modo, du 22 juin au 1er juillet, le cumul des cas positifs passe de 569 cas à 661 cas confirmés, soit une augmentation de plus de 16%.

Au total, le pays compte ainsi 414 cas guéris, 233 actifs et 14 décès.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 997 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire