Sept ans de prison requis contre le fils de l’ex-président angolais

Le parquet angolais a requis mardi une peine de sept ans de prison contre le fils de l’ancien président José Eduardo dos Santos poursuivi notamment pour détournement de fonds publics, trafic d’influence et blanchiment d’argent. 

Ex-patron du fonds d’investissement souverain angolais, José Filomeno dos Santos, 42 ans, comparaît avec trois complices présumés, dont l’ex-patron de la Banque centrale Valter Filipe da Silva. Il se défend de toute corruption.

La justice reproche aux quatre accusés d’avoir transféré illégalement 500 millions de dollars de la Banque centrale vers le compte londonien d’une agence du Crédit suisse, dans le cadre d’une fraude présumée qui lui aurait permis, selon le parquet général, de détourner jusqu’à 1,5 milliard de dollars. Le ministère public a demandé mardi sept ans de prison pour deux des accusés, dont José Filomeno dos Santos “Zenu”, et dix ans pour les deux autres, dont Valter Filipe da Silva.

Laisser un commentaire