Suspicions autour de la visite d’un gouverneur américain misogyne, homophobe et raciste chez Faure Gnassingbé ce 11 août

Le gouverneur républicain du Mississipi, Phil Bryant, sera en visite au Togo du 11 au 14 août, selon le Conseil des ministres de mercredi dernier. L’Américain serait intéressé par “le port de Lomé, l’agriculture et la lutte contre les moustiques”. Cependant le gouverneur américain arrive en fin de son deuxième mandat règlementaire et définitif, ce qui jette quelques soupçons sur le caractère de son voyage. On se demande si le voyage tout officiel ne serait pas plutôt pour son bizness personnel et/ou de ses amis.

« Cette visite, explique le Premier ministre [Selom Klassou], constitue une occasion de renforcer les liens de coopération avec les Etats-Unis dans de nombreux domaines, notamment en ce qui concerne la transformation et la professionnalisation de l’agriculture », écrit le site gouvernemental Republicoftogo. Peuplé d’à peine 3 millions d’habitants, le Mississipi est un état à forte ruralité, dont l’économie garde encore certaines caractéristiques de l’époque de l’esclavage, essentiellement la culture du coton, le soja et l’élevage.

Lutte contre les moustiques et agriculture

Selon des sources autorisées, le gouverneur du Mississipi arrive à la tête d’une “toute petite délégation” pour renforcer les liens de son Etat avec  l’Afrique de l’Ouest, dont le Ghana et le Togo. Chez les voisins, il s’agit d’un renforcement du programme «Feed the Future», une coopération entre l’Université de l’Etat du Mississipi et l’Université de Legon (Ghana). L’Etat du Mississipi serait également intéressée par les opportunités d’affaires en agriculture.

Quant au Togo,  le gouverneur mise sur le port de Lomé- déjà aux mains du groupe français Bolloré. Le Mississipi disposant d’un grand port, le gouverneur rechercherait des  opportunités d’affaires entre les deux ports. Par contre, Phil Bryant est accompagné de dirigeants d’une société spécialisée dans la lutte contre les moustiques. Avec les expériences catastrophiques de la lutte anti-moustiques au Burkina, cela suscite quelques inquiétudes.

Cependant, c’est dans le domaine agricole et le commerce de la viande qu’il faudrait surtout s’inquiéter. Le Mississipi est l’un des Etats inondés par les produits phytosanitaires et  intrants agricoles de Monsato, surtout le fameux glyphosate mis à l’index dans l’Union Européenne pour sa cancérogénicité.

On soupçonne aussi le gouverneur et ses hommes d’affaires de trouver des débouchées pour la viande de bœuf congelée et le soja transgénique. Les multiples frictions commerciales avec la Chine mettent à mal l’agro-industrie américaine. Certes, il y a l’agenda du gouverneur, une  rencontre avec Togo Invest corporation et le ministre du commerce pour voir des possibilités d’investissement. Toutefois, selon certaines sources, l’efficacité de Togo Invest pour attirer de vrais et ambitieux investisseurs reste pour l’instant à démontrer.  

Un conservateur trumpiste

Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es, comme dit l’adage? C’est un secret de polichinelle. L’invité de Faure Gnassingbé est l’une des personnalités politiques des plus rétrogrades aux USA, surtout depuis l’émergence d’un racisme décomplexé porté par le président Donald Trump. Il s’est d’ailleurs signalé cette semaine en se réjouissant de l’arrestation odieuse dans son Etat de 680 travailleurs migrants “illégaux”. L’opinion nationale fut horrifiée par le spectacle des enfants en pleurs. Ces derniers étaient à l’école quand la police procédait à l’arrestation de leurs parents.

Gouverneur d’un Etat réputé pour les heures sombres de l’esclavage, Phil Bryant a fréquenté une école qui pratiquait la ségrégation en pleine époque de déségrégation des écoles. Gouverneur depuis 2012, il s’est signalé par son refus de changer le drapeau du Mississippi qui célèbre les troupes confédérées, malgré l’avis de nombreux ténors de son parti. Le gouverneur républicain a même institué le mois d’avril comme mois des Confédérés.

Depuis son arrivée à la tête de l’Etat du Mississipi, il s’est signalé par sa misogynie en adoptant une loi extrême contre l’avortement, et une autre loi restrictive limitant l’accès aux marchés publics à des entreprises favorables aux groupes LGBT.

Durcissement des conditions carcérales et des lois électorales

Son gouvernement a endurci les conditions pénitentiaires. Torture et mauvaise alimentation sont caractéristiques des prisons de l’Etat, où la majeure partie de population carcérale est noire et pauvre. En août 2018, 16 prisonniers sont  décédés dans des conditions mystérieuses.

De même, sur le plan politique, il établit un système excluant de facto la majorité des Noirs, généralement favorables aux Démocrates. Ainsi a-t-il fait voter une loi liberticide qui impose la carte d’identité aux électeurs tout en faisant fermer les bureaux dans les quartiers noirs, où ces cartes sont délivrées. Illustration de l’aspect malade de la démocratie américaine, Phil Bryant a fait voter une loi autorisant la saisie des biens de personnes soupçonnées de crime avant leur passage devant la justice. Une loi évidemment destinée à exproprier les Noirs, notoirement victimes du système politique et judiciaire.

C’est donc un misogyne, homophobe, et raciste qui s’apprête à fouler le sol togolais. Un représentant de l’aile la plus radicale de la droite américaine, que s’apprêt à accueillir Faure Gnassingbé. Un homme peu recommandable qui pourrait être son futur allié ou conseiller.

Avatar
A propos Tony Feda 68 Articles
Journaliste indépendant. Ancien Fellow de l'Akademie Schloss Solitude (Stuttgart, Allemagne), Tony FEDA s’intéresse à la sociologie, la culture- ses domaines de prédilection sont la littérature et les arts de la scène du Togo. A travaillé pour plusieurs journaux dont Le Temps, Notre Librairie. www.culturessud.com. Depuis août 2018, s'inspirant de Robert Park et de Bourdieu, il entame sur son blog www.afrocites.wordpress.com des projets sur des thèmes concernant la ville.

Laisser un commentaire