Comores : en détention, la santé de l’ancien président se dégrade

Selon son avocat, Ahmed Abdallah Sambi, emprisonné depuis plus d’un an, “est assez malade” et “devrait être évacué dans un pays tiers” pour des soins.

“Je n’ai pas les compétences pour déterminer la gravité de l’état de santé de l’ancien président (…) mais une chose est certaine, Sambi est assez malade (…), même ses gardes le disent”, a-t-il dit. Selon l’avocat, le médecin traitant de M. Sambi lui aurait prescrit “des examens approfondis dans un service spécialisé dont les Comores ne disposent malheureusement pas”.

L’ancien président (2006-2011) “devrait être évacué dans un pays tiers. Le certificat médical a été transmis au juge d’instruction mais rien n’est encore fait”, a ajouté l’avocat Le parquet a réquisitionné deux médecins pour aller l’examiner, “on attend leur avis”, a-t-il précisé.

Placé en résidence surveillée en mai 2018 pour troubles à l’ordre public, l’ancien président a été écroué trois mois plus tard pour corruption et détournement de biens publics dans un scandale de vente de passeports comoriens à des apatrides du Golfe.

Le Temps avec Afp

Avatar
A propos Emilie ORONG 825 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire