Habitat: La SFI entre dans le capital de la CRRH-UMEOA

Un accord portant sur le financement de l’habitat a été signé le 9 février dernier entre la Société Financière Internationale et  Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA.

La Société financière internationale (IFC), filiale de la Banque mondiale  entre dans le capital de la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA (CRRH-UMEOA) par un accord de prise de participation.

Cette entrée dans le capital de la CRRH-UMEOA, permettra à IFC, non seulement d’accompagner les nobles ambitions de l’institution en matière de financement de l’habitat, mais aussi de s’impliquer davantage dans son développement.

La cérémonie de signature est intervenue dans le cadre de la visite au Togo du 8 au 9 février 2017 de deux Vice-présidents de IFC, à savoir Messieurs Jingdong Hua en charge de la Trésorerie et Gavin Wilson en charge du « Asset Management Company », la filiale de IFC qui gère les actifs. Les deux Vice-présidents étaient accompagnés de Mesdames et Messieurs Vera Songwe (Directrice Régionale pour l’Afrique de l’ouest et du centre) et Ronke Ogunsulire (Représentante Régionale couvrant le Togo).

La CRRH-UMEOA, une enseigne en faveur de l’habitat

La CRRH-UEMOA est une initiative régionale portée par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) qui œuvre en faveur d’un meilleur financement de l’habitat dans l’espace UEMOA. Elle offre aux établissements de crédit l’accès à des ressources longues, à des taux compétitifs, en vue du refinancement des prêts à l’habitat consentis à leurs clients. Son actionnariat comprend 54 banques commerciales de l’UEMOA, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), et Shelter Afrique, une institution dédiée à la promotion et au financement de l’habitat en Afrique.

L’UEMOA fait face à un déficit de logements important, estimé à environ 3,5 millions d’unités. Ce déficit pourrait augmenter, vu les taux de croissance de la population et de l’urbanisation estimés à 2,5% et 3,5%. En apportant son appui à la CRRH-UEMOA, IFC contribuera à l’expansion du marché du logement dans la sous-région, en facilitant l’accès au financement de l’habitat, en favorisant les réformes et en développant l’expertise locale.

 

 

 

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 875 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire