Afrique: Six Togolais parmi les 100 Africains de l’année

Kako Nubukpo, Edoh Kossi Amenouve, Gervais Koffi Djondo, sont des 6 Togolais distingués parmi les 100 personnalités Afrique de l’année 2016.

 Le classement effectué par le magazine des affaires Financial Afrik, met à l’honneur les six Togolais pour leur contribution à l’évolution du continent en 2016.

D’abord, à tout seigneur, tout honneur, le premier est Gervais Koffi Djondo, fondateur d’Ecobank et de la compagnie aérienne Asky. Il n’est vraiment plus à présenter. Gervais Koffi Djondo est un homme d’affaires visionnaire, exemple même du panafricanisme en action dont les actions tendent à unir le continent non dans le discours mais par les affaires.

Il a donc créé Ecobank, une banque panafricaine présente d’Afrique Subsaharienne jusqu’au Cap et la  compagnie aérienne Asky, qui a remplacé la défunte Air Afrique. Fait marquant de son sens de vision, M. Gervais Djondo a installé les Ethiopiens d‘Ethiopian à bord d’Asky.

Kako Nubukpo, Edoh Kossi Amenounve, populaires en Afrique de l’Ouest

Ensuite, le second est Edoh Kossi Amenouve, patron de la Bourse régionale d’Abidjan (BRVM). Sous sa houlette, la structure commune aux huit pays de l’UEMOA a vu sa capitalisation boursière passer de 5000 à 7500 milliards de FCFA.

L’ouverture prochaine d’un troisième compartiment dédié aux PMA viendra couronner une année 2016 faste.

Enfin, pour les trois premières personnalités, on compte parmi les personnalités distinguées par le magazine, Kako Nubukpo, actuel directeur de la Francophonie économique et numérique et ancien ministre de la Prospective de Faure Gnassingbé.

« Initiateur du débat sur le FCFA, il jouit d’une certaine popularité dans les cercles intellectuels africains », écrit le Financial Afrik sur Kako Nubukpo. On n’a pas encore fini de parler du professeur Kako Nubukpo.

Noël Eklo, Didier Accouetey, Edouard Akakpo Lado alias Maxben

Après les trois viennent également d’autres  personnalités, homme d’affaires, expert, financier. Des personnalités dont deux ne comptent peut-être pas trop pour les autorités togolaises. Le site officiel du gouvernement, www.Republicoftogo.com n’a fait mention que de trois Togolais.

On peut citer Noel EKLO. Il est le co-fondateur et PDG de Cauris Management depuis 1995. Sous sa direction, Cauris est passée d’un fonds de 8 millions d’euros sous gestion a trois fondspour un total de 83 millions d’euros, selon Financial Afrik.

Mais le neveu de Kunale Eklo, un ancien dignitaire du régime RPT, est un proche du régime. Il a été particulièrement impliqué dans un procès contre Alberto Olympio, accusé de détournement de fonds.

L’ex-président du Parti des Togolais a été condamné à  5 millions d’Euros d’amende et cinq années de prison d’inéligibilité, autant dire qu’on ne le reverrait jamais de sitôt au Togo. Une décision de justice vue par les observateurs comme une de plus sur la longue liste des procès politiques faits par le régime et une justice aux ordres.

Edouard Akakpo-Lado, très jeune inventeur en Afrique

Quant au très médiatique Didier Acouetey, il est président d’Afric Search et initiateurs de grands évènements comme Africa SME Forum tenu cette année à Nairobi. C’est des plus grands chercheurs de cerveau en Afrique.

Enfin, dans la catégorie des jeunes inventeurs, vient Edouard Akakpo-Lado dit Max Ben.  Le jeune Togolais a inventé la machine à extraire de l’huile de palme, Merlinox,  à seulement 17 ans. Il milite pour la liberté de la technologie en Afrique. A 23 ans, il compte une dizaine d’inventions à son arc. Un génie.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 820 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire