Près de 81% de réussite au CEPD avec un coup de pouce du gouvernement

Komi Paalamwé TCHAKPELE, Le ministre de l'Enseignement primaire et secondaire,

Un classique: abaissement de la moyenne de passage, laxisme dans les corrections, tous les moyens sont bons pour le gouvernement pour rehausser le taux de réussite aux différents examens. Après celui du BEPC où on autorisé officieusement à prendre les moyennes de 8,50 parmi les admis, au CEPD, le ministère a décidé de prendre 9. C’est la Vision Togo 2030. Triste pays.

Presque quatre semaines après leur organisation, les résultats du Certificat  de fin d’études du premier degré (CEPD) ont été donnés samedi dernier, soit un jour après le début des vacances.

Selon les sources officielles, on enregistre 155.905, soit 80,43% admis sur 193.844 candidats à avoir composé dans les différentes épreuves.

Selon des sources officieuses près les inspections des Régions Maritime et des Plateaux, le ministère de l’Enseignement du primaire et du secondaire a ordonné que soient également déclarés admis les candidats ayant obtenu la moyenne de 09/20, soit 63 points sur 140. Un coup de pouce qui a gonflé le taux de réussite. La moyenne officielle est de 70 points.

L’enseignement traverse une crise grave depuis la fin des années 1980 avec la fermeture des écoles de formations d’enseignants, le non recrutement des enseignants, et un taux d’encadrement effarent. L’effectif pléthorique dans les salles de classe, la baisse de niveau des formateurs, sont à la base du déclin de l’école togolaise.

Pour remédier à cette situation, les ministères de l’enseignement ont trouvé la parade : baisser la moyenne et appliquer un laxisme  dans les matières liées aux sciences humaines.

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 874 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire