La délivrance de diplômes universitaires divise le secteur de l’éducation

Octave Nicoué Broohm, ministre de l’enseignement supérieur et de la Recherche

Les autorités togolaises viennent de prononcer l’interdiction de deux diplômes délivrés par les établissements privés  d’enseignement supérieur: Il s’agit du DTS (diplôme de technicien supérieur) et du DUT (diplôme universitaire de technologie).

« Ces diplômes ne respectent pas la réglementation », explique le ministre Octave Nicoué Broohm de l’enseignement supérieur et de la Recherche. « Le seul qui fait foi est le Brevet de technicien supérieur (BTS)».

Si certains y voient un assainissement pur et simple du secteur, d’autres préfèrent une reforme  progressive, plutôt qu’une suppression dans l’immédiat.

C’est l’avis notamment des promoteurs d’établissements privés qui jusque-là, entretiennent un mutisme sur le sujet : « Regardez dans les autres pays notamment la France dont le Togo a copié le système de formation. Le DUT et le DTS existent en bonne et due forme», avance un directeur d’école. « Au lieu de le supprimer,  il nous semble qu’il faut le réglementer si la délivrance souffre des vices ».

Toutefois, il fait une nuance au sujet du  DUT : «  seuls les établissements constitués en forme universitaire peuvent délivrer ce type de diplôme. Les écoles supérieures ne sauront délivrer le DUT à condition qu’elles aient une forme universitaire».

Nephthali Messanh Ledy

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 914 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire