Meilleures pratiques pour la gestion des déchets chimiques

Avec l’appui de l’Union Européenne le ministère togolais de l’environnement veut opérationnaliser une meilleure «gestion des déchets chimiques et biologiques dangereux sur la façade atlantique africaine» dans le cadre de l’initiative des Centres d’Excellence (CdE) en matière de lutte contre les menaces d’origine Nucléaire, radiologique, biologique ou chimique (NRBC). L’initiative va contribuer à améliorer et instaurer de meilleures pratiques en matière de gestion des déchets chimiques et biologiques dangereux en renforçant les capacités des formateurs en la matière.

Des sessions de formations dans ce sens sont organisés par le ministère afin de permettre aux gestionnaires d’établissements de soins de développer des plans de gestions de déchets dangereux et d’élaborer des programmes de formation à l’endroit des personnes spécialisées dans le traitement de ces déchets.

Pour le conseiller du ministre de l’Environnement, Tata Amégboh, le recours abusif aux produits chimiques et biologiques présente des risques et effets négatifs pour la santé et l’environnement, d’où la maitrise de leur utilisation s’avère primordiale. Il est essentiel de développer des politiques au niveau national et international pour prévenir et atténuer des risques et dangers que ces produits sont susceptibles d’entrainer pour la santé et sensibiliser les utilisateurs et les consommateurs sur les mesures de précaution à observer en vue de leur utilisation sécurisée.
Avec Atop

Avatar
A propos Emilie ORONG 766 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire