Du Café-cacao à l’agroforesterie

Agronomes et Vétérinaires Sans Frontière (AVSF) aide, depuis plusieurs années, à la production du cacao bio dans la préfecture de l’Akébou. Malgré l’accompagnement les enquêtes montrent que la zone est confrontée à la baisse de rendement agricole, au dérèglement des saisons, à l’érosion et à l’appauvrissement des sols. Afin de mieux orienter son appui, l’ONG française prospecte pour une gestion plus durable des ressources agro forestières avec les producteurs de café et cacao dans la perspective de faire l’état des lieux de la situation environnementale du bassin de production cacaoyère de la préfecture de l’Akébou. L’idée est de pouvoir déterminer et proposer des solutions et des actions complémentaires au projet d’appui à la production biologique et équitable du cacao dans le milieu.

Un atelier a été organisé le 15 octobre dernier dans le souci d’analyser les dispositifs actuels de la gestion agro forestière des vergers et de proposer des solutions pour la préservation et la diffusion d’essences forestières, atelier auquel chefs de canton et de services, des techniciens agronomes y ont également pris part.
Les participants ont été renseignés sur le rôle et les fonctions de la forêt, les causes et les conséquences de la dégradation de l’environnement. Il fallait partager les meilleures pratiques agro forestières dans la production du cacao bio afin d’appeler chaque acteur dans sa contribution à la préservation, la protection et l’enrichissement de la forêt au Togo.

Avatar
A propos Emilie ORONG 926 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire