Le Togo et le Fonds Mondial signent contre le SIDA et la tuberculose

Le gouvernement du Togo et le fonds mondial s’accordent de nouveau sur une subvention de 24 milliards de FCFA dans le cadre de la lutte contre le SIDA et la tuberculose sur la période 2016-2017. Les intentions ont été paraphées le 22 septembre sous la supervision de la coordination nationale des projets financés par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (CCM-Togo). Les ressources mobilisées par le Fonds Mondial ont été possibles grâce à la France et l’Allemagne représentées à la cérémonie.

La subvention obtenue va permettre au Togo de réduire le risque de transmission des maladies sexuellement transmissible et du VIH auprès des populations clés, aussi d’améliorer la qualité de vie des adultes et des enfants vivant avec le VIH et de traiter 100% des personnes diagnostiquées avec une coïnfection tuberculose/VIH.
Avec le financement pour la tuberculose le Togo pourra tester et traiter près de 9000 cas de tuberculose sous toutes ses formes. Il augmentera le taux de réussite du traitement des patients atteints de tuberculose multi-résistance de 62,5% à 67% et prendra en charge tous les malades atteints de la coïnfection/VIH d’ici à la fin 2017.

Les statistiques de l’OMS révèlent que le Togo fournit un traitement antirétroviral à 33% des personnes infectées par le VIH et à 48% des femmes enceintes séropositives. Le taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant est de 14% et le nombre de nouvelles infections a reculé de 54% entre 2010 et 2014. Également les interventions dans la lutte contre la tuberculose ont permis un accroissement du taux de réussite des traitements anti-tuberculose de 76% à 85% entre 2007 et 2013. Le taux de dépistage du VIH chez les patients atteints par la tuberculose est passé de 77% en 2010 à 97% en 2013.

Avatar
A propos Emilie ORONG 856 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire