Le Togo en bataille contre la criminalité liée aux espèces sauvages

Le Togo et l’office des Nations Unies Contre la Drogue et le Crime (ONUDC) développent une stratégie pour la mise en œuvre de la ICCWC (consortium international de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages). Une boîte à outils d’analyse a été conçue et présentée lors d’une réunion qui a eu lieu à Lomé le 23 septembre dernier. La réunion était organisée pour permettre à tous les acteurs invités de s’impliquer dans l’analyse diagnostique du secteur forestier et faunique et de formuler des recommandations en vue de l’élaboration d’une stratégie nationale pour la sécurité environnementale au Togo.

Les participants ont découvert l’outil et le programme mondial de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et le projet de mise en œuvre prochaine de l’ICCWC au Togo.

Cette boîte à outils, une fois transposée en mission d’analyse peut déterminer les principales questions liées aux infractions fauniques et forestières et analyser les réponses adéquates en matière de prévention et de justice pénale en République Togolaise.
La criminalité organisée contre les ressources naturelles constitue une menace à la sécurité et à la stabilité politique des Etats.

Dans la pratique l’ICCWC accompagne le Togo dans la mise en place d’outils pour l’analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages. Les résultats de l’analyse permettront au Togo de planifier une riposte efficace aux infractions contre les forêts et les espèces sauvages, terrestres et maritimes, au niveau national et d’assurer ses engagements régionaux et internationaux.

Avatar
A propos Emilie ORONG 856 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire