Sensibilisation sur la délimitation des mangroves dans le delta du fleuve Mono

La Coopérative de Solidarité Partenê Group (COSOL PG) avec l’appui du GIZ a organisé à l’intention des acteurs et des autorités locales, un atelier d’échanges sur la délimitation des sites de restauration des mangroves le long du chenal de « Gbaga » et de la rive ouest du fleuve Mono à Aného.

L’atelier entre dans le cadre du projet « Réserve de Biosphère Transfrontalière du Delta du Mono » et soutenu par l’Ambassade d’Allemagne au Togo. Il sera question de sensibiliser et d’impliquer dans ce projet les populations de onze villages bénéficiaires riveraines du fleuve Mono ou des lagunes de la préfecture des Lacs afin de définir les règles d’utilisation, de surveillance et de sanctions autour de ces ressources.
MANGROVE
La restauration des mangroves permettra la reproduction rapide des poissons et des crustacés favorisant ainsi les activités liées à la pêche, principale source de revenus dans ces milieux, de même que l’apport du bois de chauffe aux populations.
Les mangroves servent souvent d’abri et de lieu de reproduction à plusieurs espèces animales ou végétales. Sa destruction a des répercussions dramatiques sur le milieu et entraîne souvent l’appauvrissement en produits halieutiques.

La superficie estimée des mangroves qui était de 1600 ha en 1997 a chuté de 550 ha suivant des estimations du ministère de l’Environnement et des Ressources forestières. Raisons pour lesquelles la COSOL PG et le GIZ entendent impliquer fortement les populations riveraines en délimitant des zones pour la protection des mangroves.
Letemps/Atop

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1061 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire