Ordre a été intimé à la CENI de proclamer Faure Gnassingbé

Taffa Tabiou, le Président de la CENI togolaise

Si la Commission électorale nationale indépendante (CENI) disposait d’une onde de d’indépendance, elle vient ce soir de la perdre totalement avec la déclaration de son président Taffa Tabiou au sortir de sa rencontre avec les chefs d’Etat Alassane Ouattara et John Dramani Mahama.

Les chefs d’Etat [Alassane Ouattara et John Dramani Mahama] nous ont intimé l’ordre de proclamer les résultats avant de demain matin et de transmettre les procès-verbaux litigieux à la Cour Constitutionnelle, déclare Taffa Tabiou.

A 20heures 50, Taffa Tabiou se présente pour donner les résultats. Les représentants de l’opposition sont sortis manu militari de la CENI, laissant le président entériner le coup de force électoral avec la complicité de la communauté internationale. Francis Pedro Amuzun, le vice-président de la CENI est arrêté par les gendarmes.

Deux chefs d’Etat passent au Togo, et une institution constitutionnelle de la République du Togo perd sa souveraineté.

Faure Gnassingbé arrivé en 2005 grâce à un coup de force électoral, réédite l’histoire 10 ans plus tard.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 799 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire