Discrimination tribale au Lycée scientifique de Lomé ?

Selon le MMLK (Mouvement Martin Luther King), une association des droits de l’homme,  le Lycée scientifique de Lomé prévu pour accueuillir 100 nouveaux élèves dont 40 pour kara et 60 pour le centre de Lomé, n’en reçu à cette rentrée que 89, dont 49 pour Lomé et 40 pour Kara.

Une situation que l’association juge incompréhensible puisque Lomé (le Sud ) était censée avoir 60 et 40 pour la région septentrionale. Le MMLK s’interroge sur les 11 places restantes.

Sans l’avouer, l’association craint une discrimination sur des bases tribales. La pratique est courante dans le système éducatif togolais. A l’université de Lomé par exemple, sur les formulaires d’inscription, les étudiants doivent marquer leurs origines ethniques.

 Après avoir été reportée  à cause de l’organisation du Sommet sur la sécurité maritimé,  l’année académique 2016-2017 a débuté dans le calme sur l’ensemble du territoire ce 17 octobre.

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 799 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire