Le CCT-UEMOA en Assemblée Générale à Lomé

Les officiels à l'ouverture

Le Conseil des Collectivités Territoriales (CCT) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) tient sa 5ème assemblée générale du 24 au 26 février à Lomé.
Cette rencontre permettra aux élus locaux des huit pays de l’Union d’examiner le projet de règlement portant institution d’un mécanisme communautaire de financement du CCT, organe consultatif créé le 30 mai 2011 à Lomé par la conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union puis de faire le compte-rendu de leur rencontre avec la commissaire des affaires générales et institutionnelles du CCT-UEMOA. Ils auront également à revisiter le règlement intérieur du Conseil et à prendre d’importantes décisions relatives à la participation de leur organe à la mise en œuvre de certains grands projets de la commission de l’UEMOA.

Les officiels à l'ouverture
Les officiels à l’ouverture

Le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Douti Lardja, a indiqué que depuis sa création, le CCT de l’UEMOA s’est érigé en véritable défenseur des peuples et interlocuteur le plus écouté de l’Union. Il a fait savoir que le CCT s’est mis à la hauteur des missions qui lui ont été assignées par la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement telles que, assurer la participation des collectivités territoriales à la réalisation des objectifs de l’Union et consolider l’effort d’intégration entrepris par les Etats membres, accompagner la commission de l’UEMOA dans la conception et la mise en œuvre des projets intégrateurs et structurants et contribuer au renforcement de la cohésion sociale, économique et territoriale.
Pour le commissaire chargé du département de l’Aménagement du Territoire communautaire et des Transports, Augustin Tompieu-Zouo, le CCT est devenu aujourd’hui un instrument de développement, une arme diplomatique qui œuvre à la promotion de la décentralisation et de la gouvernance locale dans l’espace UEMOA.
Le président du CCT, François Albert Amichia a précisé que le bilan de son exercice va éclairer les participants sur les avancées réalisées, la stratégie globale et inclusive adoptée, les leçons apprises et les défis à relever, à court, moyen et long termes pour l’atteinte des objectifs fixés.
M. Nicolas Berlanga-Martinez, chef de la délégation de l’Union Européenne, partenaire technique et financier du CCT a promis l’accompagnement de son institution dans le projet de coopération frontalière et exhorté les élus locaux à surmonter les frontières qui sont des barrières artificielles à l’intégration régionale. Il a souhaité l’harmonisation des efforts de l’UEMOA et ceux de la CEDEAO afin de ne plus diviser les populations qui partagent les mêmes patrimoines culturels et économiques.
Le président de l’Union des Communes du Togo, Adjonou Kasségné et le président de la délégation spéciale de Lomé, Contre-amiral Fogan Adégnon ont souligné que les différents programmes en cours dans le cadre de la feuille de route du CCT, mettent en avant le rôle prépondérant que doivent jouer les collectivités territoriales en tant que locomotive de l’intégration et du développement local régional. ATOP/TD/DHK

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1048 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire