L’agriculture, le champignon et la technique GIFERC

Une trentaine de maraichers de la région Maritime ont pris part les 17 et 18 février à Tsévié, à un atelier de formation sur la production durable axé sur la Gestion Intégrée de la Fertilité, de l’Eau et des Ravageurs par les Champignons (GIFERC).
CHAMPIGNON
Organisée par l’Association pour la Gestion Intégrée et Durable de l’Environnement (AGIDE), cette formation a reçu l’appui de la composante ADAPT du Projet d’Appui au Développement Agricole au Togo (PADAT).
La rencontre permettait de partager la pratique GIFERC, ses avantages dans la production agricole et de faire des bénéficiaires des vulgarisateurs de cette pratique. Ils se sont penchés sur le mode de nutrition et les éléments nutritifs de la plante.
La méthode en question facilite et promeut une agriculture biologique dans le respect de l’environnement avec une résilience au changement climatique. Dans la technique GIFERC le champignon permet de fertiliser le sol, d’apporter à la plante les éléments nutritifs, de réduire l’utilisation des intrants et d’accroître la productivité.
De l’avis des spécialistes, cette méthode pourra amoindrir les charges aux producteurs et accroitre le rendement, l’agriculture togolaise étant dépendante du changement climatique.

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1059 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire