Des argumentaires pour prévenir, décourager et dénoncer les violences basées sur le genre

Le ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), a organisé le 22 janvier à Lomé, un atelier de lancement de la phase de vulgarisation des trois argumentaires religieux et traditionnels, validés antérieurement dont l’objectif est de mettre à la disposition des leaders religieux, traditionnels et les   médias, les documents des argumentaires chrétiens, musulmans et traditionnels en vue de leur vulgarisation au sein de la population togolaise.

Ces trois documents contiennent des messages qui contribueront à prévenir, décourager et dénoncer les Violences Basées sur le Genre (VBG). Ils se résument en un respect VBGpour la femme, pourvoyeuse de vie dans le couple, la justice dans le foyer, la paix, la compréhension réciproque et l’amour pour sa femme. Ces trois argumentaires ont été élaborés par le gouvernement togolais, avec le concours des leaders religieux et traditionnels et l’appui technique et financier du FNUAP.

Les résultats des enquêtes réalisées au Togo en 2010 par le FNUAP ont été portés à la connaissance de l’assistance. Selon ceux-ci, les violences psycho morales représentent 91%, celles économique 34%, physique 41%, sexuelle 33% et au sein des institutions 20%. Les VBG liées aux mutilations génitales féminines sont estimées à 6,9% et les violences physiques en dehors de la famille à 22%. Tous ces résultats contribuent négativement à promouvoir la tristesse au sein de la famille. Il urge donc une mobilisation générale afin de faire obstacle aux VBG.

Le Temps/Atop

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1048 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire