Les centres d’écoute et de conseils des victimes des violences basées sur le genre a son cadre juridique

Le rapport sur les normes et procédures de création et de gestion des centres d’écoute et de conseils des victimes des Violences Basées sur le Genre (VBG) a été validé par les acteurs intervenant dans ce domaine au cours d’un atelier tenu les 3 et 4 novembre à Lomé.

L’atelier a réuni le personnel des centres d’écoute, des parajuristes et des membres des organisations de la société civile. Il est à l’actif du ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation et du Groupe d’action et de réflexion, Femme Démocratie et Développement (GF2D) et a bénéficié de l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

VBG

C’est un précieux instrument juridique qui définit les normes et procédures de création, de fonctionnement et de gestion des centres d’écoute des victimes des VBG qui inclus le cadre physique, le profil du personnel et le service à offrir. Il fait également mention du mécanisme de suivi et de coordination des activités des centres puis identifie les outils de rapportage et les indicateurs de supervision des activités.

Le document permettra aux acteurs d’améliorer leurs prestations en offrant des services de qualité aux pourvoyeurs en vue de meilleurs résultats dans la gestion des cas reçus. Il aidera aussi au règlement des problèmes juridiques des victimes et à leur orientation vers des structures judiciaires appropriées. Il servira de référence et de guide pour le renforcement des capacités des acteurs et la création de futurs centres d’écoute.

Les VBG sont d’ordre économique, sexuel, psycho-moral, physique et institutionnel et entraînent souvent des conséquences dramatiques sur la santé physique, mentale et de reproduction des victimes ainsi que sur leur vie sociale. Il est révélé que les violences sexuelles représentent 93%, celles physiques et psycho-morales 94% et 88% et les violences économiques sont de 79%. Un des partenaires, l’UNFPA qui intervient dans la promotion de la santé de reproduction, la lutte contre la pauvreté et la promotion de l’égalité et de l’équité genre, a permis d’installer 13 centres d’écoute à travers le pays.

Le Temps avec ATOP Lomé

Avatar
A propos Emilie ORONG 744 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire