Coronavirus: L’ambassade du Togo en France invite la diaspora à contribuer au Fonds de riposte et de solidarité

Une manifestation de Togolais devant l'ambassade à Paris

Un grand moment dans l’histoire politique : l’ambassade du Togo En France adresse une demande solennelle aux Togolais résidents dans l’Hexagone de contribuer au financement du  Fonds de riposte et de solidarité.

Insolite. Faure Gnassingbe exprime un besoin de la diaspora.  Lors de son message à la nation le 1er avril 2020, Faure Essozimna Gnassingbe a annoncé la mise en place d’un Fonds de riposte et de solidarité de 400 milliards de FCFA. Ce fonds, dit-on, serait destiné au financement de toutes les actions sanitaires, sécuritaires et sociales mises en oeuvre dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19.

Le fonds devrait être alimenté par « l’apport du gouvernement, les financements des partenaires internationaux ainsi que des contributions du secteur privé national et international et de toutes les bonnes volontés ». 

« Aussi l’Ambassade de la République Togolaise en France invite-t-elle la diaspora togolaise et toutes les bonnes volontés désireuses d’apporter leurs contributions à le faire par chèque emis à l’ordre du Trésor Public, par virement ou par versement d’espèces sur le compte susmentionné. 

Le numéro de compte est joint au communiqué, un numéro que le journal Le Temps a préféré ne pas signaler à ses lecteurs.

L’annonce est tout de même surprenante. Dans le cadre de la présidentielle du 22 février, le gouvernement de Faure Gnassingbé a écarté le vote de la diaspora, réduite à une portion infiniment congrue.

Sur plus d’1,5 million de Togolais vivant à l’étranger, seuls 348 ont pu s’inscrire sur les listes électorales dans les six pays retenus pour le scrutin du 22 février. En France, ils ne sont que 28 sur plus de 9300 Togolais à avoir obtenu une carte d’électeur. Et parmi les 28, plusieurs étudiants togolais.

On se demande pourquoi l’ambassade lance cet appel alors qu’il suffit de faire la demande aux 28 Togolais ayant leur carte d’électeur. D’ailleurs, la carte d’électeur n’est-elle pas le must incontournable pour se faire reconnaître citoyen du Togo ?

Avatar
A propos Komi Dovlovi 1013 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire