L’ex-Commandant de gendarmerie Olivier Poko-Amah convoqué par le doyen des juges ce 16 septembre

Olivier Poko-Amah

L’ancien Commandant Olivier Poko-Amah est convoqué  à se présenter ce mardi 16 septembre à 09 heures devant le doyen des juges. Egalement accusé dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara, le commandant Olivier Poko-Amah a été poursuivi pour incitation de l’armée à la rébellion, pour des propos tenus sur une radio privée de Lomé. Il avait été interpellé et détenu avant d’être relâché par la justice dans le cadre de cette affaire.

Le commandant Olivier Poko-Amah  est entré en dissidence lors de sa détention dans l’affaire d’atteinte à la sécurité de l’Etat, une affaire dans laquelle est détenu le demi-frère du Président de la République, Kpatcha Gnassingbé. L’ex-commandant de gendarmerie a été relâché à l’issue du procès. Torturé pendant sa détention à l’Agence nationale du renseignement (ANR) , il a fondé à sa sortie, l’Association des victimes de la torture (ASVITO), membre du Collectif  Sauvons le Togo, aile radicale de l’opposition.

Il vient de demander la suppression du vote par anticipation des militaires dans le cadre de la prochaine élection présidentielle 2015, qui se tiendra probablement dans 6 mois.

Kabyè d’ethnie, le commandant Olivier Poko-Amah est pétri de culture ewé. Ce tribun  réputé pour ses interventions au cours des meetings de l’opposition, est  parfaitement à l’aise pour parler correctement à la fois le kabyè, l’ewé et le mina. Ce qui en fait l’un des dangereux plus éléments  de l’opposition togolaise, d’autant plus qu’il a l’habitude de faire part des maux dont souffre l’armée togolaise.

Sa convocation intervient à l’approche de la présidentielle 2015. On soupçonne le pouvoir de vouloir mettre en cage les cadres kabyès rebelles et cette convocation est liée à tort ou à raison à l’arrestation de Pascal Bodjona, l’ancien ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales. L’ancien numéro 2 du régime a été déposé depuis deux semaines à la prison de Tsévié dans le cadre d’une affaire d’escroquerie internationale dans laquelle les principaux protagonistes sont hors du pays ou en fuite.

 

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 836 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire