Lutte contre l’insécurité à l’aéroport de Lomé : les activités de deux comités de sureté et de facilitation opérationnelles

Les activités du Comité de Sûreté et de facilitation d’Aéroport (CSA) et du Comité Opérationnel de Sûreté et de facilitation d’Aéroport (COSA) ont été lancées le 28 août à Lomé.
La cérémonie s’est déroulée au cours d’une réunion à laquelle ont pris part les membres des deux institutions placées sous la tutelle de l’Autorité de Sûreté de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (ASAIGE) de Lomé Tokoin. Au cours de ces assises, les participants ont suivi un film documentaire consacré à la mission, à l’organisation et au fonctionnement de l’ASAIGE.
Le CSA veille à l’efficacité continue de mesures de sûreté d’aéroport en se fondant sur l’analyse des évènements récents et des résultats du contrôle de la qualité. A ce titre, il contribue à la mise en œuvre du programme national de sûreté de l’aviation civile et du programme de sûreté de l’AIGE. Le CSA qui siège une fois tous les mois, assure au quotidien le suivi des activités opérationnelles de sûreté de l’ensemble des acteurs de la plateforme et apporte des solutions immédiates aux problèmes ponctuels de sûreté et de facilitation. Il existe une coordination en matière de sûreté entre le CSA et le COSA. L’ASAIGE instituée en juillet 2011 a reçu mandat d’assurer la sûreté des personnes, des biens, des aéronefs et des installations. Elle veille à la coordination de la mise en œuvre des mesures de sûreté de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE) conformément aux recommandations de l’annexe 17 de la Convention de Chicago. Cette convention exige que chaque Etat contractant prenne les dispositions nécessaires pour empêcher que des armes, des objets ou engins dangereux ne soient introduits abord d’un aéronef effectuant un vol d’aviation civil international dans le but de commettre un acte d’intervention illicite.

AEROPORT
C’est indiqué que l’ASAIGE fonctionne de façon autonome sous la supervision du Comité Interministériel de Sûreté (CIS). Il est mis à sa disposition des éléments de la gendarmerie et de la police d’immigration, des douaniers et des artificiers. L’ASAIGE assure le contrôle d’accès des personnes et des véhicules. Elle fouille les passagers et leurs bagages à la recherche des objets compromettants. Elle participe également à la gestion des crises et des situations d’urgence, notamment la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest par la sensibilisation des agents de l’aéroport.
ATOP/SAS/KYA/FNP

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1054 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire