Transport: South African Airways lorgne sur Asky et vise Accra comme hub

La compagnie sud-africaine aurait de sérieuses visées sur la compagnie “panafricaine”Asky. La bataille pourrait opposer South African Airways et Ethiopian Airlines. Et  Lomé perdrait  le privilège du hub d’Asky au profit d’Accra.

Asky

South African Airways veut développer un hub africain à partir de la capitale ghanéenne Accra. Selon Air Journal, cité par Ecofin, la compagnie sud-africaine souhaiterait prendre une participation dans Asky Airlines, dont la base quitterait alors le Togo pour s’installer au Ghana.

Mais Ethiopian Airlines, qui détient aujourd’hui 40% du capital d’Asky depuis 2008, pourrait s’opposer à ce projet. Asky est considérée comme la vitrine de l’économie togolaise en pleine restructuration et l’aéroport de Lomé est en train de s’agrandir dans cette perspective. Le Togo, à en croire les dirigeants ambitionne  de jouer le rôle de “pays de services” et Asky intervient dans ce plan comme un levier important.

South African Airway avait, dans un premier temps, envisagé son hub à Dakar, en s’appuyant sur la compagnie Sénégal Airlines qui devrait alors être restructurée, mais finalement Accra semble présenter à ses yeux de  meilleurs atouts.Sans doute que la vitalité économique du Ghana et la stabilité politique dans ce pays voisins sont des atouts non négligeables dans l’analyse des Sudafs.

Cette bataille entre compagnies aériennes, même si elle présente des aspects purement économiques ne manque pas d’intérêt politique. Asky connait un développement rapide de sa flotte et son trafic depuis son lancement en 2008. Son promoteur est l’ancien ministre togolais Gervais Djondo, également à l’origine d’Ecobank.

Joséphine Bawa

[socialpoll id=”2205595″]

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 893 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire