Homosexualité: Les Eglises Presbytériennes Togo et Ghana opposées

Modérateur de l'Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo

Le 23ème Synode conjoint des Eglises évangéliques presbytériennes du Togo et du Ghana a eu lieu à Kpalimé. Echanges de deux jours sur la vie de l’Eglise.

Les travaux du 23ème synode conjoint de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo (EEPT) et Evangelical Presbyterian Church, Ghana (EPCG), ont démarré le 31 juillet au temple de Lom-Nava à Kpalimé au Togo.

La session de cette année se déroule sous le thème « Remplis du Saint Esprit, vous serez mes témoins dans l’unité de l’Eglise ». Le culte d’ouverture s’est déroulé en présence du modérateur de EPCG accompagné de son staff.

Ce Synode conjoint de 2 jours encore appelé grand Synode est une occasion pour les deux Eglises du Ghana et du Togo d’échanger sur la vie de l’église, de mesurer ensemble son évolution par rapport aux saintes écritures durant trois dernières années, d’identifier les faiblesses et les grands défis à relever. Des décisions écrites sont adoptées autour de l’unicité de l’Eglise de Dieu du Ghana et du Togo.

L’un des grands défis pour les deux Eglises, c’est l’homosexualité. Sur ce sujet, les deux Eglises sont unanimes, « il n’y aura jamais de mariage homosexuel dans les Eglises Presbytériennes au Ghana comme au Togo ». La fin des travaux a été sanctionnée par une déclaration qui mentionne la position claire et nette de ces deux Eglises. Ce qui est archivé au lendemain des assises entre délégués Ghanéens et Togolais ce sont des recommandations portant document élaboré sur la position des deux églises concernant l’homosexualité. Ce document devra être travaillé et traduit en langues pour son explication dans les différentes communautés des deux églises.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article