Des jeunes s’intéressent à la fabrication et au maniement de la flute kabyè

Peut-être séduits par les agréables rythmiques au cours des dernières manifestations traditionnelles en pays kabyè où la flûte a alimenté les réjouissances publiques, nombreuses personnes se sont interrogé sur l’origine de cet instrument vocal pourtant en terre cuite. La curiosité a porté ses fruits et jusqu’au 14 Aout prochain une dizaine de jeunes amoureux des arts vont se familiariser avec les techniques de fabrication et de maniement de la flûte kabiyè. La flûte kabyè est construite en argile et les rythmes et mélodies obtenus de son maniement sont si originaux qu’elle suscite tant de curiosité. Jeunes et adultes n’hésitent pas à y converger lors des célébrations traditionnelles en pays kabyè. Sa conception date d’il y a très longtemps. D’elle, les jeunes n’en connaissent que peu d’histoire.

L’Association des Artistes Locaux pour un Développement Durable-Togo (2ALP2D) conduit l’initiative pour promouvoir et développer la musique traditionnelle sur le plan socio-économique, à sensibiliser les musiciens traditionnels sur l’importance de la culture, de la musique dans un groupe ethnique donné. Elle entend orienter les jeunes et autres amoureux de cet instrument vers une application moderne de la musique traditionnelle pour un développement artistique.

L’un des contemporains spécialistes expert en fabrication et maniement de la flûte kabyè, formateur, Edjatefaï Massamaesso, invite à aimer la flûte et à composer avec elle pour ses sensorielles sonorités ancestrales mais originales.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article