L’actualité vue par Le Temps du Togo

Angola : Filomeno dos Santos incarcéré pour corruption

Le fils de l'ex-président angolais Jose Eduardo dos Santos, Jose…

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Agbeyomé Kodjo s’invite au dialogue

Agbeyomé Kodjo, ancien Premier ministre, Président du parti Obuts

Agbeyomé Kodjo, ancien Premier ministre, Président du parti Obuts

Le Président d’OBUTS Messan Agbeyomé Kodjo a écrit au Premier ministre Ahoomey-Zunu pour participer à un dialogue « inclusif » sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles, dans l’esprit de l’Accord politique global (APG) et des recommandations de la Commission Justice Vérité Réconciliation (CVJR). La classe politique et le Premier ministre devraient se retrouver ce 13 mars pour le début du dialogue.

L’esprit de dialogue devrait être viral . Il vient de s’emparer de l’ancien Premier ministre Agbeyomé Kodjo qui, dans un courrier adressé au Premier ministre Arthème Seleagondji Ahoomey-Zunu, donne son accord pour un dialogue pouvoir-opposition sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Dans ce courrier, le Président d’Obuts demande un dialogue inclusif dans l’esprit des recommandations de l’APG et de la CVJR. Le dialogue devrait rassembler l’essentiel de l’échiquier politique.

A l’instigation du Chef de l’Etat, la classe politique devrait se retrouver en principe ce 13 mars autour du Premier ministre pour un début de dialogue sur les réformes en question. Et les principaux partis de l’opposition, du CST et de l’AEC, sont d’accord sur le principe. Seule la question du cadre des discussions, en dehors du parlement; pour l’opposition et au sein de l’Assemblée nationale, pour le pouvoir, divise la classe politique.

Le Président de la République veut des réformes débattues par les députés de l’Assemblée nationale, où son parti dispose d’une majorité écrasante tandis que l’opposition veut en réalité d’un dialogue politique pouvoir-opposition dont les termes des accords devront être validés par l’Assemblée nationale.

La lettre de l’ancien Premier ministre d’Eyadema n’est donc qu’une demi-surprise. Le Président d’Obuts, en froid avec ses ex-collègues du Collectif Sauvons le Togo (CST), a commencé à prôner, dès décembre 2013, une « démarche politique sur un paradigme nouveau« , celui de l’ouverture d’un dialogue avec le pouvoir.

« A nous leaders des forces de l’opposition républicaine en lutte pour l’alternance pacifique, je pense que le moment est enfin arrivé pour que courageusement et ensemble nous fondions dans la sincérité et la confiance retrouvée, notre démarche politique sur un paradigme nouveau. Cela suppose, une véritable ouverture à l’autre pour un dialogue politique franc et constructif », a déclaré le président d’OBUTS au cours d’un petit-déjeuner de presse.

Une position radicalement différente du passé pour un leader politique qui a longtemps prôné au sein du CST de bouter le régime hors du pouvoir par les manifestations de la rue.

Ancien baron du RPT ayant démissionné de manière fracassante du poste de Premier ministre, Agbeyomé Kodjo vit des relations tendues et heurtées avec le pouvoir de Faure Gnassingbé. Premier ministre d’Eyadema, il a démissionné avec panache en produisant un brûlot injurieux et démythifiant pour le général Eyadema et sa famille.

A son retour de son exil forcé de France, à la mort d’Eyadema, cet ancien apparatchik du RPT, qui se croyait dauphin du général Eyadema et successeur putatif, s’est taillé une posture d’opposant radical à Faure Gnassingbé.

En retour, le pouvoir n’a eu cesse de le  harceler après l’avoir embastillé un moment, pour des faits non reconnus par la justice.

Ostracisme des institutions de la République

Des harcèlements qui se traduisent surtout par un certain ostracisme et des discriminations que vit l’ancien Premier ministre et ancien Président de l’Assemblée nationale.

M. Agbeyomé Messan Kodjo est le seul à ne pas bénéficier par exemple des privilèges du statut juridictionnel des anciens Premiers ministres et des anciens présidents de l’Assemblée nationale.

Une loi organique détermine le statut des anciens Premiers ministres de la République, notamment en ce qui concerne leur rémunération et leur sécurité. Selon ce statut, les anciens premiers ministres bénéficient d’une garde rapprochée, d’un véhicule, et d’une rémunération, sans oublier leur rôle au sein des institutions de l’Etat.

Cette situation d’ostracisme des institutions de République pour l’ancien dirigeant pourrait peut-être expliquer sa radicalité politique. Les lui reconnaître devrait nécessairement amener un certain apaisement de l’ego d’un homme qui est avide de reconnaissance et a une réputation quelque peu sulfureuse.

 

 

1552 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 16 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter