L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Agbeyomé Kodjo s’invite au dialogue

Agbeyomé Kodjo, ancien Premier ministre, Président du parti Obuts

Agbeyomé Kodjo, ancien Premier ministre, Président du parti Obuts

Le Président d’OBUTS Messan Agbeyomé Kodjo a écrit au Premier ministre Ahoomey-Zunu pour participer à un dialogue « inclusif » sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles, dans l’esprit de l’Accord politique global (APG) et des recommandations de la Commission Justice Vérité Réconciliation (CVJR). La classe politique et le Premier ministre devraient se retrouver ce 13 mars pour le début du dialogue.

L’esprit de dialogue devrait être viral . Il vient de s’emparer de l’ancien Premier ministre Agbeyomé Kodjo qui, dans un courrier adressé au Premier ministre Arthème Seleagondji Ahoomey-Zunu, donne son accord pour un dialogue pouvoir-opposition sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Dans ce courrier, le Président d’Obuts demande un dialogue inclusif dans l’esprit des recommandations de l’APG et de la CVJR. Le dialogue devrait rassembler l’essentiel de l’échiquier politique.

A l’instigation du Chef de l’Etat, la classe politique devrait se retrouver en principe ce 13 mars autour du Premier ministre pour un début de dialogue sur les réformes en question. Et les principaux partis de l’opposition, du CST et de l’AEC, sont d’accord sur le principe. Seule la question du cadre des discussions, en dehors du parlement; pour l’opposition et au sein de l’Assemblée nationale, pour le pouvoir, divise la classe politique.

Le Président de la République veut des réformes débattues par les députés de l’Assemblée nationale, où son parti dispose d’une majorité écrasante tandis que l’opposition veut en réalité d’un dialogue politique pouvoir-opposition dont les termes des accords devront être validés par l’Assemblée nationale.

La lettre de l’ancien Premier ministre d’Eyadema n’est donc qu’une demi-surprise. Le Président d’Obuts, en froid avec ses ex-collègues du Collectif Sauvons le Togo (CST), a commencé à prôner, dès décembre 2013, une « démarche politique sur un paradigme nouveau« , celui de l’ouverture d’un dialogue avec le pouvoir.

« A nous leaders des forces de l’opposition républicaine en lutte pour l’alternance pacifique, je pense que le moment est enfin arrivé pour que courageusement et ensemble nous fondions dans la sincérité et la confiance retrouvée, notre démarche politique sur un paradigme nouveau. Cela suppose, une véritable ouverture à l’autre pour un dialogue politique franc et constructif », a déclaré le président d’OBUTS au cours d’un petit-déjeuner de presse.

Une position radicalement différente du passé pour un leader politique qui a longtemps prôné au sein du CST de bouter le régime hors du pouvoir par les manifestations de la rue.

Ancien baron du RPT ayant démissionné de manière fracassante du poste de Premier ministre, Agbeyomé Kodjo vit des relations tendues et heurtées avec le pouvoir de Faure Gnassingbé. Premier ministre d’Eyadema, il a démissionné avec panache en produisant un brûlot injurieux et démythifiant pour le général Eyadema et sa famille.

A son retour de son exil forcé de France, à la mort d’Eyadema, cet ancien apparatchik du RPT, qui se croyait dauphin du général Eyadema et successeur putatif, s’est taillé une posture d’opposant radical à Faure Gnassingbé.

En retour, le pouvoir n’a eu cesse de le  harceler après l’avoir embastillé un moment, pour des faits non reconnus par la justice.

Ostracisme des institutions de la République

Des harcèlements qui se traduisent surtout par un certain ostracisme et des discriminations que vit l’ancien Premier ministre et ancien Président de l’Assemblée nationale.

M. Agbeyomé Messan Kodjo est le seul à ne pas bénéficier par exemple des privilèges du statut juridictionnel des anciens Premiers ministres et des anciens présidents de l’Assemblée nationale.

Une loi organique détermine le statut des anciens Premiers ministres de la République, notamment en ce qui concerne leur rémunération et leur sécurité. Selon ce statut, les anciens premiers ministres bénéficient d’une garde rapprochée, d’un véhicule, et d’une rémunération, sans oublier leur rôle au sein des institutions de l’Etat.

Cette situation d’ostracisme des institutions de République pour l’ancien dirigeant pourrait peut-être expliquer sa radicalité politique. Les lui reconnaître devrait nécessairement amener un certain apaisement de l’ego d’un homme qui est avide de reconnaissance et a une réputation quelque peu sulfureuse.

 

 

1760 Vues totales 8 Vues ce jour
(Visited 16 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter