Drogue : Remise de peine accordée à une trafiquante de drogue philippine

Maria Teresa Mangubat et Pham Thi Bông, lors de leur arrestation en septembre 2012 à Lomé

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbe a accordé une remise de la  peine  restant à courir à Mme Guico Maria Teresa Mangubat, 48 ans, d’origine phillipine. Une remise en liberté par décret N°2020-054-/PR.

La police l’a interpellée à l’aéroport de Lomé en septembre 2012 quand elle s’apprêtait à embarquer pour la Thaïlande avec 3 kg d’amphétamine. Elle voyageait avec la Vietnamienne, Pham Thi Bông, 50 ans, qui transportait 4,3 kg de drogue vers les Iles Maldives.

Les deux femmes étaient des passeuses.   Mme Guico Maria Teresa Mangubat a été condamnée par la Cour d’assises à plusieurs années de prison. Elle bénéficie d’une remise de peine  à la faveur de la pandémie du covid-19. Les autorités togolaises ont décidé de désengorger la surpeuplée Prison civile de Lomé devenue un cluster avec plus de 150 cas confirmés sur plus de 1700 détenus.

Aucune information quant à la Vietnamienne Pham Thi Bông.

Selon l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, l’Afrique de l’Ouest passe pour être un hub pour le trafic de la  méthamphétamine.

Cependant, le Togo, d’après l’ancien ministre de l’intérieur François Boko, est aussi une plaque tournante du trafic de drogue.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 981 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire