Le village d’enfants SOS célèbre l’émeraude sur des perspectives d’amélioration de la prise en charge

L’ONG d’aide au développement « SOS Villages d’Enfants Togo » est en réflexion sur le partenariat pour une meilleure prise en charge des enfants à l’occasion de son jublié d’émeraude.

L’ONG commémore ainsi ses 40 ans d’existence au Togo et des 70 ans de l’institution dans le monde.

Les réflexions tendent à aborder comment améliorer les plans stratégiques de visibilité de SOS villages d’enfants avec ses partenaires afin de mieux planifier leur collaboration dans l’avenir pour une meilleure prise en charge des enfants orphelins et démunis dont l’effectif devient pléthorique chaque année.

Durat ces 40 années l’ONG a participé aux réalisations et des interventions et tente de se projeter dans des perspectives.

A l’occasion de cette commémoration, la directrice nationale de SOS Villages d’Enfants Togo, Mme Bakoussam Manzi-Nika Essohouna a exprimé sa gratitude au gouvernement pour sa subvention et aux partenaires pour leur financement. « SOS Village France a financé à 100% les SOS villages d’enfants de Lomé et de Dapaong, celui de Suède a aussi financé à 100% le SOS villages d’enfants d’Atakpamé. Le SOS Nederland a financé la réhabilitation des infrastructures scolaires du SOS village d’enfants de Kara », a-t-elle révélé.

Pour l’ONG, la famille est le lieu le plus indiqué pour un enfant de mieux grandir avec des capacités psychiques, morales et matérielles. « La présence du père et de la mère pour un enfant est très importante pour son développement » a ajouté la directrice.

Créée en 1979 par des sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé, l’ONG SOS villages d’enfants Togo a pour mission de construire des familles pour les enfants nécessiteux et de les aider à participer au développement de la communauté

Avatar
A propos Emilie ORONG 811 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire