Raisons de la fermeture de la frontière Nigeria-Bénin

Les présidents Patrice Talon du Bénin et Buhari Muhammadou du Nigeria

La semaine dernière, en marge du sommet de la TICAD au Japon, les présidents nigérian et béninois se sont entretenus au sujet de la fermeture de la frontière entre leurs deux pays.

Lors d’une audience accordée à son homologue Patrice Talon, Muhammadu Buhari s’est expliqué sur les raisons d’une telle décision. D’après le président, la fermeture partielle de la frontière entre le Nigeria et la République du Bénin aurait été motivée par les activités massives de contrebande, notamment de riz, opérées sur ce corridor.

Cette situation représenterait une menace pour la politique d’autosuffisance alimentaire mise en place par le gouvernement nigérian. La fermeture partielle de la frontière qui réduit la circulation de marchandises entre les deux pays, visait à permettre aux forces de sécurité nigérianes d’élaborer une stratégie pour endiguer cette « tendance dangereuse » et ses ramifications.

« Maintenant que les habitants des zones rurales retournent dans leurs fermes et que le pays a économisé d’énormes sommes d’argent qui auraient autrement été dépensées pour importer du riz en utilisant nos rares réserves étrangères, nous ne pouvons permettre que la contrebande du produit dans des proportions aussi alarmantes, continue », a déclaré Muhammadu Buhari, cité par le Daily Post.

Au Bénin, les conséquences de cette mesure se sont immédiatement fait sentir. A Cotonou, la capitale économique du pays, les prix de l’essence de contrebande généralement plus accessible et moins cher que celui des stations-service, ont connu une hausse de près de 53,8% passant de 325 FCFA en moyenne à 500 FCFA.

Tout en évoquant une prochaine réouverture des frontières entre les deux pays, le président Buhari a indiqué qu’une réunion avec ses homologues du Bénin et de la République du Niger serait bientôt convoquée pour déterminer des mesures strictes et globales pour réduire le niveau de la contrebande à travers leurs frontières.

Le Temps avec Ecofin

Avatar
A propos Emilie ORONG 782 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire