Burkina: Intensification de l’approvisionnement en eau à proximité

363 millions $Us est à la somme à mobiliser pour ce vaste programme envisagé par le Burkina Faso que le Premier ministre a lancé le 25 avril dernier à Ouaga

Il s’agit du Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (PAEA) au Burkina Faso. D’une durée de cinq ans, ce programme vise à améliorer l’accès, la durabilité, l’efficacité et la responsabilité de la prestation de services d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu urbain et rural. Mais également, à renforcer la base nationale de connaissances sur la gestion intégrée des ressources en eau et à renforcer le capital humain pour garantir la pérennité de la prestation de services.

A terme, ce sont un million cent soixante mille (1 160 000) personnes qui auront un accès à une source d’eau améliorée, et près d’un million trois cent cinquante mille (1 350 000) personnes qui bénéficieront d’un accès à des infrastructures d’assainissement améliorées.

En milieu urbain, le PAEA interviendra dans quatorze (14) centres urbains et en milieu rural, le programme interviendra dans les régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Sud-Ouest.

Le coût total du PAEA s’élève à environ 213 milliards FCFA financé à hauteur de 300 millions $ par la Banque mondiale ; 29 millions $ par le gouvernement burkinabè et 34 millions $ par une contribution nature des ménages.

Jusqu’au 31 décembre 2018, le taux d’accès à l’eau potable était estimé à 73,4% au Burkna Faso avec des disparités en fonction des régions, des provinces et des communes et le taux d’assainissement quant à lui est resté à 21,6%.

Le Temps avec Ecofin

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 915 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire