Togo, l’Assemblée a choisi les membres de la nouvelle CENI

L'Assemblée Nationale quoique souffrant d'une crise de légitimité prend d'importantes décisions qui engagent l'avenir du Togo

C’est au cours d’une session nocturne que les députés de l’Assemblée très largement acquise au parti UNIR ont voté pour choisir les hommes et les femmes qui vont siéger au sein de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Le grand enjeu dans l’exercice était de connaître les représentants de l’opposition parlementaire et ceux de la société civile pour lesquels les « élus » du pouvoir allaient avoir leur préférence.

Trois partis politiques estampillés « opposition extra-parlementaire » font leur entrée à la CENI: le CAR avec Awudi Agbenyega, ADDI avec Bessinaba-Yemba et le PDR avec Kolani Lardja.

Au titre de la société civile, la préférence des députés du statu quo est allée aux candidats des organisations: COPED, ADD VIE et APET. Elles seront respectivement représentées par Ouro-Bossi Tchakondo, Ayassor Tchambago et Akpo Abirhé.

Les représentants du parti UNIR sont au nombre de cinq. Ce sont: Douti Lardja, Kegbero Seigneur, Koffi Kpade, Ayélé Messan et Chrostophe Tchao. Les autres partis dits de l’opposition parlementaire ont nommé leurs membres: UFC avec deux personnes (Jean-Claude Homawoo et François Locadi; Kombe Kombete pour MPDD, Jules AMine pour le NET et Amou Tete pour le PDP.

Le dix-septième membre de la CENI représentant l’Administration Potopéré Tozim.

La désignation des membres de la nouvelle CENI constitue la première grande décision de l’Assemblée Nationale mise en place après les élections du 20 décembre 2018, boycottées par les principaux partis de l’opposition démocratique. Pour les adversaires du régime dont le sort au sein de la Commission électorale aura été décidé par les députés du pouvoir, on peut dire que c’est le choix du réalisme politique. La nouvelle CENI sera en charge de l’organisation des élections locales qu’on dit imminentes.

Après leur prestation de serment devant la cour constitutionnelle, les membres de la nouvelle CENI devront élire le bureau de l’institution. La personnalité qui en assurera la présidence constitue le prochain enjeu. Mais les opposants auraient tort de se faire d’illusion.

Joséphine Bawa

Avatar
A propos Joséphine Bawa 54 Articles
Responsable Desk politique et Afrique Joséphine Bawa capitalise 17 ans d'expérience en matière de communication et journalisme. Diplômée de Wit University (Johannesbrg, South Africa) elle a collaboré avec diverses agences de presse internationales dont AP, Reuters. Josephine dirige le desk politique de la Rédaction du journal Le Temps. Joséphine est également consultante auprès de plusieurs cabinets en Afrique et en Amérique du Nord.

Laisser un commentaire