Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et « roué de coups »

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été arrêté samedi, roué de coups et abandonné en banlieue de Bata. Sauvé par des riverains!

Alfredo Okenve « partait pour l’aéroport accompagner son frère. Quatre personnes ont arrêté sa voiture, et l’ont obligé à venir dans la leur avec des armes, ils l’ont conduit dans un terrain vague où ils l’ont roué de coups, jusqu’au sang, avant de l’abandonner », a indiqué un membre de l’ONG de M. Okenve, le Centre des études et initiatives pour le développement de la Guinée équatoriale (CEID-GE).

Le défenseur des droits de l’Homme a été conduit à l’hôpital de Bata par des riverains. L’identité des hommes en civil qui l’ont arrêté et battu est inconnue. En Guinée équatoriale, le port d’armes est fortement contrôlé par les autorités.

Dans un communiqué, l’ONG CEID-GE a affirmé que M. Okenve a été « séquestré » et « maltraité par les forces de sécurité habillés en civil ». L’ONG a dénoncé lundi le « harcèlement » dont est victime la société civile équato-guinéenne, et a indiqué qu’une plainte sera déposée.

En avril 2017, M. Okenve avait été arrêté et détenu plusieurs jours pour avoir célébré les 20 ans de son ONG. Il avait été libéré après le versement d’une caution de deux millions de francs CFA.

Le Temps avec AFP

Avatar
A propos Emilie ORONG 692 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire