Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase d’expérimentation de son projet de télémédecine. L’expérimentation s’étendra à 160 commnes rurales à mi 2019.

Le projet est piloté par la Société marocaine de télémédecine (SMT), le projet a été déployé dans le centre de santé du village d’Anfgou et celui d’Imilchil, dans la province de Midelt ; dans le centre de santé du village de Zaouïat Ahensal, dans la province d’Azilal.

Durant le mois de novembre 2018, trois nouveaux sites ruraux rejoindront cette phase d’expérimentation. En cas de réussite de cette phase expérimentale, la SMT prévoit d’étendre le projet de télémédecine à une trentaine de nouveaux sites, au premier semestre 2019. Parmi ceux-ci, figurent des hôpitaux régionaux qui joueront alors le rôle de hubs de télémédecine.

Avec son projet de télémédecine en zone rurale, fruit d’un partenariat regroupant les ministères de la Santé, de l’Intérieur et de l’Education nationale, l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) et l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, le Maroc se donne comme ambition de couvrir 160 communes rurales. Soit près de 2 millions de personnes qui peinent à accéder aux services de santé de qualité.

Le Temps avec Agence Ecofin

Soyez le premier à commenter

Vos commentaires sur l'article