Haïti-Togo: quête d’expériences de projets agricoles Banque Mondiale

Transformation ananas en produits sécés

Une équipe d’experts Haïtiens était en visite d’échanges au Togo. Objectif : s’inspirer des cas de réussite sur des projets agricoles de la Banque Mondiale.

Une  équipe  haïtienne  de  professionnels  du  ministère  de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural accompagnée du personnel de la Banque interaméricaine de développement (BID) a séjourné du 17 au 23 septembre au Togo.

La mission voulait s’inspirer des expériences du Togo en matière de mise en œuvre du Projet d’appui au développement agricole au Togo (PADAT) et du Projet d’appui au secteur agricole (PASA) financés par la Banque mondiale à travers le programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP).

Les populations bénéficiaires de ces deux projets ont été rencontrées pour aborder la question de la sécurité alimentaire ainsi que les stratégies de mise en œuvre des interventions, les mécanismes d’appui au développement des cultures vivrières, des mécanismes innovateurs de valorisation de la production agricole et d’amélioration de l’accès aux marchés. Les visites ont eu lieu dans les régions Maritime, Plateaux et Centrale.

Dans la région Maritime, quelques micro-projets ont retenu l’attention des visiteurs notamment le «Tropic Bio» (transformation d’ananas et de mangues en produits séchés et en jus, exportés dans la sous-région, France et Allemagne), ensuite le «Logou concept » qui a fabriqué les machines à piler l’igname, la pâte et le mini-tracteur destiné aux petits producteurs, la «Ferme Shalom», spécialisée dans le grossissement du poisson tilapia et la production d’alevin de tilapia et de clarias au Togo et enfin la «Ferme Main de Dieu», au départ ferme de grossissement de tilapia, est devenue une des plus grandes fermes de production de poissons marchands.

Dans les Plateaux,  c’est l’aménagement d’un bas-fond pour la production du riz et la promotion des filières coton, café et cacao qui ont retenu l’attention.

Dans la région Centrale, il était question de rencontrer les acteurs intervenant dans la transformation de riz étuvé et de riz blanc.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 996 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire