L’actualité vue par Le Temps du Togo

L’Etat révise le cadre opérationnel de  la justice pour mineurs

Le ministère togolais de la justice rend public un rapport…

Le HCRRUN accélère le processus d’indemnisation des victimes

Le HCRRUN prépare activement la phase d’indemnisation des victimes des…

La Tunisie accélère son adhésion à la CEDEAO

La Commission de la CEDEAO a officialisé lundi un mémorandum…

Justice: Condamnations pour deux trafiquants de peaux de pythons

Le commerce de peaux de pythons royaux est réglementé ici…

Lac Nangbéto : Après un repos obligé, la pêche reprend

Le cérémonial est devenu un rituel à chaque nouvelle saison…

Mise à niveau : Conclave des membres de la CENI

La CENI s'organise pour les échéances futures. Quatre jours de…

ONU-Habitat Togo : vers la promotion des établissements urbains décents

Le gouvernement du Togo et ONU-Habitat signent un mémorandum d’entente…

Ist/Vih/Sida : Le Togo et le Bénin en campagne conjointe

Des stratégies de lutte contre les Ist/Vih/Sida se multiplient : une…

Criminalité : Recrudescence des braquages à Anié

La préfecture de Anié et ses environs connaissent une insécurité…

Le plan secret de Faure Gnassingbé pour surprendre l'opposition

Qu'est-ce qui donc fait courir l'héritier-successeur du Général Eyadema? Depuis…

Tribune de Dany Ayida : Au-delà d’un simple dialogue, négocier…

Nous vous proposons la tribune de Dany K. Ayida, publiée…

Africans Rising: Brève interpellation de quatre activistes pro-démocratie

Brièvement interpellés dans la nuit du 12 au 13 octobre,…

Dany AYIDA: "L'alternance va se réaliser d'ici à 2020 au…

Le Temps vous propose l'interview de Dany Ayida, réalisée par…

Un navire togolais intercepté pour contrebande en Italie

Un navire battant pavillon togolais a été intercepté début novembre…

Justice : Rentrée solennelle 2017-2018 pour le barreau togolais

Le Barreau togolais a effectué, dans la semaine du 13…

Contre cancer du sein : Un site internet dédié par Alafia

Le site internet nocancer.net a été construit et dédié à…

L’Union Européenne s’intéressera aux volontaires nationaux sur ses projets

L’Union européenne et l’agence nationale du volontariat s’accordent sur l’implication…

Danyi abrite un projet d’assainissement pour milieux ruraux

Un projet d’« Appui à l’Assainissement Total piloté par les…

Les Nations Unies nomment un nouveau Directeur pour UNREC

La Haute-Représentante des Nations Unies pour les affaires de désarmement…

Côte d’Ivoire: Action judiciaire contre des opérateurs télécoms

L'Association ivoirienne des consommateurs des services télécoms intente une action…

Construction du tout premier bâtiment pour le CEG Sogou

Le collège d’enseignement général de Sogou (préfecture de Kpendjal) a…

Le footballeur Georges Griffiths tué par des braqueurs à Abidjan

Un joueur ivoirien, Georges Griffiths a été tué par balles…

Cinq présidents ouest africains au chevet de Faure Gnassingbé

Patrice Talon, Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, Alassane Ouattara et Mahamadou…

Eagle/Togo en Croisade contre trafic pointes d’ivoire : un ex marin interpellé

Le nommé Gumédzoé Koffi Mawuli a été interpellé le 02…

Lilian Thuram : L’ex international rejoint les opposants au Franc CFA

Le front anti-FCFA vient de recevoir un soutien, inattendu mais…

Revue à la hausse du budget 2018 de l’Assemblée Nationale

Les députés de l’Assemblée Nationale se sont octroyés environ neuf…

Un ministre tunisien décède lors d'un marathon contre le cancer

Le ministre Tunisien de la Santé est décédé dimanche après…

Remontée du dollar : bonnes et mauvaises nouvelles face au CFA

En un mois le dollar américain a progressé face au…

AFRIQUE Mediapart révèle des preuves d'un montage du procès de…

Alors que le procès de Laurent Gbagbo se poursuit actuellement…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Réformes constitutionnelles par voie parlementaire: les jeux sont faits!

La session extraordinaire de l’Assemblée Nationale convoquée par le gouvernement Klassou sous prétexte d’étudier le projet de révision constitutionnel tourne déjà à un marché de dupe. Après avoir été ajournée mardi la première session a été suivie par la conférence des présidents de commission tenue hier. A cette occasion le Président de l’institution M. Dama Dramani s’était engagé à ce que la séance de ce jour soit consacrée au sujet qui préoccupe l’opposition démocratique. Mais rien n’y fit!

L’opposition a claqué la porte de l’Assemblée

La session annoncée pour ce jeudi 14 septembre selon les engagements de la veille devrait permettre « l’enrôlement en procédure d’urgence » du projet de loi du gouvernement sur la révision de la constitution. Mais l’ordre du jour qui a été présenté ce matin aux députés ne comportait aucun point sur cette attente. La majorité UNIR a préféré plancher sur la loi de finance. Dépités, les élus des partis de l’opposition (ANC, ADDI, CAR, Sursaut Togo) rejoints par ceux de l’UFC ont vite fait de décamper. En claquant la porte de l’Assemblée, ils ont voulu montrer à leurs collègues de la majorité qu’ils ne sont pas prêts à se laisser faire, quant à la priorité du moment, celle des réformes politiques et constitutionnelles.

Et le fait de voir les députés de l’UFC rejoindre leurs (anciens) camarades de l’opposition est un signe qui devrait inquiété le pouvoir UNIR.

Lire également: La session parlementaire aussitôt ouverte est ajournée

UNIR joue à nouveau

Nouveau dédain des députés du parti au pouvoir, rébellion contre le gouvernement ou simple jeu politique? L’attitude des députés d’UNIR ce matin montre que le régime n’est pas encore prêt à faire les réformes réclamées par l’opposition. Lors du conseil des ministres tenus mercredi dernier, le gouvernement avait décidé de procéder à la révision des articles de la Constitution relatifs à la durée du mandat président et au mode de scrutin. La convocation de l’Assemblée pour la session parlementaire était présentée comme une mesure d’accalmie, visant en même temps à faire droit aux revendications de l’opposition (et de la population).

Lire aussi: Réforme constitutionnelle: Jeu de dupes à l’Assemblée nationale

Déjà en 2014, les députés de la majorité avaient eu le même comportement en rejetant un texte soumis à leur vote à la suite des négociations entre leur majorité et l’opposition. Ce qui était considéré à l’époque comme une comédie, consacrait la résistance des faucons du régime à toute réforme politique susceptible d’affaiblir le pouvoir UNIR dans les urnes.

Le plan caché du pouvoir UNIR

L’opposition s’est montrée incisive après son embellie populaire dans les rues à partir du 19 Octobre. Elle a commencé à réclamer le départ de Faure Gnassingbé, une exigence apparue à l’issue des manifestations des 6 et 7 Septembre qui ont drainé dans les rues de Lomé et d’autres villes des centaines de milliers de personnes. Mais en envoyant ses députés à l’Assemblée cette semaine, l’opposition avait joué à la prudence, pour ne pas laisser le pouvoir manipuler le processus à sa guise. Mais alors, que cache le refus d’UNIR de discuter en urgence de la loi sur la révision constitutionnelle?

On sait que la Commission des réformes présidée par Awa Nana-Daboya a remis le 8 septembre son rapport au Président Gnassingbé. En plus d’un projet de réformes constitutionnelles « par voie parlementaire », la Commission avait également proposé un projet d’une « nouvelle constitution », sans qu’on nous eût dit par quelle voie celle-ci serait examinée.

Lire également:  La Commission des Réformes a rendu son rapport avec une nouvelle constitution

Les nouveaux développements montrent que l’Assemblée nationale ne devrait pas jouer un principal rôle dans le schéma du pouvoir. Si les députés enrôlaient le projet du gouvernement, il n’est pas sûr qu’ils allaient trouvé un consensus. Déjà l’opposition reproche au texte proposé de ne pas être conforme à celui de 1992, au sujet du nombre maximum de mandat. En effet la phrase: « En aucun cas, nul ne peut faire plus de deux mandats » aurait été opportunément élaguée du projet gouvernemental. Ainsi donc, l’Exécutif lui-même aurait dressé le lit pour la discorde!

Si l’Assemblée devient hors-jeu, un boulevard serait ouvert pour le pouvoir afin d’organiser un référendum constitutionnel, avec le texte qui’il lui plairait de présenter au peuple. Et puisque UNIR est foncièrement contre les réformes démocratiques, on ne serait pas surpris de voir ce parti brandir sa nouvelle constitution. Cette dernière aurait l’avantage indu d’inaugurer une nouvelle République, et donc ferait de Faure Gnassingbé un candidat neuf, malgré les 3 mandats (15 ans de pouvoir en 2020) qu’il a déjà consommés.

La crise politique ne fait que commencer et les deux parties en présence ont plus d’un tour dans leur sac. Et le désarroi au sein de la population à Lomé comme dans le reste du pays ne fait qu’augmenter. La drôle de médiation entamée hier par la CEDEAO est loin d’avoir cerné le nœud gordien du mélodrame politique togolais.

K. Agboglati & Joséphine Bawa

890 Vues totales 6 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter