Environnement : Les communautés Wadagni s’organisent autour de leurs forêts

Les vastes terres de Wadagni étaient prisées du fait de leur couvert végétal diversifié. L’exploitation abusive du bois et du madrier a modifié celui-ci.

Wadagni est une localité célèbre qui contribuait au grenier national en produits agricoles. Elle est située à une trentaine de kilomètres au nord de Kougnohou, préfecture de l’Akébou. Les populations riveraines, principaux bénéficiaires, ont en commun, la montagne autour de laquelle un projet est en gestation en vue de protéger l’environnement et de restaurer les forêts communautaires qui entourent la montagne.

Des chefs traditionnels et populations de dix communautés villageoises riveraines de cette montagne ont échangé autour de ce projet de restauration et de protection de forêts communautaires. Le projet sera couvert par le Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (FPEC) du ministère togolais de l’Environnement, un fonds qui promeut la restauration des écosystèmes ou des forêts en voie de disparition exécutable dans quatre préfectures dont l’Akébou, l’Amou, le Kloto et le Wawa.

Les principaux partenaires de ce fonds sont l’Agence française de développement, l’Union Européenne, le Fonds pour l’Environnement mondial, le Japon et la Banque mondiale. C’est un soutien pour la gestion durable des ressources forestières de ces localités.

Pour la préfecture de l’Akébou, le choix de ces villages vient du fait qu’ils partagent une montagne dont le couvert végétal a subi drastiquement une destruction massive des essences naturelles par des exploitants de bois et de madriers ces cinq dernières années.

Avatar
A propos Emilie ORONG 798 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire